mis à jour le

Couloirs défensifs et offensifs des

Alain Giresse avait annoncé, dès sa prise de fonction à la tête des Lions, que sa préoccupation était la défense, notamment, les côtés (Latéraux et milieux excentrés). Le technicien français vient de finir la première partie des éliminatoires, avec un franc succès suivi d'une qualification aux barrages. Un point sur les comportements et les joueurs qui ont émergé à ces potes.

Avec une attaque florissante et bien fournie, Alain Giresse n'avait qu'un souci : les côtés. Au fur des matchs, le technicien français a tout essayé pour verrouiller ses couloirs. Le résultat dans l'ensemble n'est pas mal. Le test continue, au vu de la sélection de nouvelles têtes. Et les joueurs se distinguent en leaders sur les côtés, en défense comme en attaque.

Lamine Gassama souverain à droite

Au debut, Alain Giresse a repris avec les joueurs de ses prédécesseurs, à droite comme à gauche. Le premier test en amical contre la Guinée (1-1) a concerné trois latéraux de métier, il s'agit de Zarco Touré, Armand Traoré, et Cheikh Mbengue. Ces trois joueurs seront renforcés par Lamine Gassama, lors du premier match officiel du français. C'était contre l'Angola à Conakry.
Mais, le coach ne placera sa confiance que sur Zargo Touré et Cheikh Mbengue. Et progressivement, Armand Traoré sortira du lot, pour manque de performance au niveau de son club. Pape Ndiaye Souaré s'embarquera pour l'expédition de Luanda et Monrovia. Au cours de laquelle, Lamine Gassama a montré bonne impression sur le couloir droit. Il a émergé. Le latéral de Lorient a confirmé sa bonne forme contre l'Ouganda où il a été étincelant. Sa percussion a permis de réduire les Cranes à dix. Walusimbi l'attaquant ougandais a commis sur lui un vilain geste qui lui a valu un carton rouge. La concurrence à ce niveau est devenue plus accrue, avec l'arrivée d'Issa Cissokho. A gauche, ça tergiverse encore. Des fois, c'est Cheikh Mbengue, d'autres, Pape Ndiaye Souaré. La clé se cherche encore sur ce flanc gauche.

Sadio Mané sans surprise sur le flanc

Avec une défense pas encore aux aguets, c'est devant que les Lions se montrent dangereux. Ce n'est pas une surprise, parce que le point fort du Sénégal, c'est évidemment son attaque. Dans ce compartiment, les flancs, à gauche comme à droite, ont été d'un apport considérable, surtout, sur les dernières passes. A l'½uvre, on a la maestria du virevoltant Sadio Mané, au début et à la fin de toutes les actions des Lions. Le joueur de Salzburg a été présent dans tous les dispositifs de Giresse depuis son arrivée. A ce poste, le prodige de Génération foot est resté souverain. Moussa Sow, un des hommes du français, lui, a vacillé entre le flanc et l'axe. Il marque (1 but contre la Guinée, en amical) et il fait marquer (passe décisive sur le but de Sadio Mané contre l'Ouganda). C'est une satisfaction. La surprise est venue de Stephan Badji, auteur de deux bon matchs (Angola et Libéria). L'ancien milieu de terrain du Casa Sports a été le passeur sur le but de Papis Cissé contre les Palancas negras. Avide, Alain Giresse a mis Henry Saivet dans la danse contre l'Ouganda. C'est un match parfait, avec une belle partition offensive.

Issiaka TOURE

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye