mis à jour le

Une autre manière militaire de

Quelle que soit la riposte -ou la «punition»- que pourraient infliger à la Syrie, si le Congrès y consent, les Etats-Unis et leurs alliés, il aura fallu rassembler au préalable en Méditerranée et ailleurs des moyens nombreux, lourds, puissants, peut-être disproportionnés ou inadaptés.

Légende Image: 

Notre consultant militaire, Jean-Louis Dufour, est un ancien officier supérieur de l’armée française. Il a servi en qualité d’attaché militaire au Liban, commandé le 1er Régiment d’infanterie de marine et le bataillon français de la Finul. Chargé du suivi de la situation internationale à l’état-major des Armées (EMA-Paris), il s’est ensuite spécialisé dans l’étude des crises et des conflits armés. Ancien rédacteur en chef de la revue «Défense», professeur dans nombre d’universités et instituts francophones, il est l’auteur de plusieurs ouvrages, parmi lesquels «La guerre au 20ème siècle» (Hachette, 2003), «La guerre, la ville et le soldat» (Odile Jacob, 2006), «Un siècle de crises internationales» (André Versaille, 2009)

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

militaire

AFP

Soudan: le chef d'une milice du Darfour sera jugé par une cour militaire

Soudan: le chef d'une milice du Darfour sera jugé par une cour militaire

AFP

Les élus américains s'inquiètent de la présence militaire en Afrique

Les élus américains s'inquiètent de la présence militaire en Afrique

AFP

Tunisie: 8 migrants noyés dans une collision avec un navire militaire

Tunisie: 8 migrants noyés dans une collision avec un navire militaire

Syrie

AFP

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

AFP

Mondial-2018: l'Argentine doit se reprendre, la Syrie pour un nouvel exploit?

Mondial-2018: l'Argentine doit se reprendre, la Syrie pour un nouvel exploit?

AFP

Ces réfugiés étrangers qui restent en Syrie malgré la guerre

Ces réfugiés étrangers qui restent en Syrie malgré la guerre