mis à jour le

Zone CONCACAF : LE MEXIQUE EN DANGER

Les États-Unis et le Costa Rica sont les deux premiers pays de la CONCACAF qualifiés pour la Coupe du monde de la FIFA, Brésil 2014. Dans l’Ohio, les Américains ont infligé à leur grand rival mexicain une défaite 2-0, tandis que le match nul rapporté par le Costa Rica de Kingston, contre la Jamaïque, suffit à propulser les Ticos à Brésil 2014. Dans le dernier match de cette journée, le Panama a joué un mauvais tour au Honduras en forçant les maîtres des lieux à partager les points à Tegucigalpa, grâce à un nul 2-2. Les deux réalisations panaméennes ont été l’½uvre de Gabriel Torres. Très attendu, ce clasico de la CONCACAF s’est terminé de façon prévisible, avec une quatrième victoire consécutive des États-Unis sur le Mexique à domicile, sur le même score que les précédentes. Au Crew Stadium de Columbus, où les États-Unis sont invaincus depuis dix rencontres, les supporters n’ont pas hésité à enfoncer le clou en chantant « dos a cero » (deux à zéro), à l’intention de Mexicains qui occupent aujourd’hui la cinquième et avant-dernière place du classement. À deux journées de la fin de ces qualifications, la sélection aztèque est à égalité de points avec le Panama, mais possède une moins bonne différence de buts. Comme lors de la dernière journée à domicile, où ils ont été battus par le Honduras, les Mexicains ont bien débuté le match. Mais juste avant la pause, les Américains, parfaitement organisés, ouvrent le score par Eddie Johnson, qui reprend à bout portant un corner de Landon Donovan. À 12 minutes du coup de sifflet final, ce dernier est à la conclusion d’une belle action individuelle de Mix Diskerud. Dans les derniers instants, Clint Dempsey manque l’occasion, sur penalty, de porter la marque à 3-0. Cette tentative ratée passe quasiment inaperçue dans le vacarme lié à l’euphorie des fans américains. À Kingston, le Costa Rica semblait contrôler la situation à un quart d’heure du terme. C’est le moment que choisit le gardien jamaïcain Richard McCallum pour effectuer une passe à l’adversaire, en la personne de Randall Brenes, qui punit immédiatement le fautif. Mais en fin de partie, la Jamaïque, dernière au classement, égalise par Jermaine Anderson. Bien lancé en profondeur, l’attaquant des Reggae Boyz parvient à glisser le ballon hors de portée du gardien costaricien Patrick Pemberton. La Jamaïque inscrit ainsi son deuxième but en huit sorties dans le tournoi hexagonal. Mathématiquement, elle peut encore se qualifier. Cliniquement, elle est sous assistance respiratoire.

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Mexique

Otages français

Il est officiellement le dernier otage français au monde

Il est officiellement le dernier otage français au monde

Steven LAVON

Mondial U17: Nigéria 1 Mexique 0! L’Afrique

Mondial U17: Nigéria 1 Mexique 0! L’Afrique

Steven LAVON

Mondial U17: Jour de finale, toute l’Afrique derrière le Nigéria contre le Mexique !

Mondial U17: Jour de finale, toute l’Afrique derrière le Nigéria contre le Mexique !

danger

AFP

Algérie: 2 ans ferme pour avoir mis en danger un bébé sur Facebook

Algérie: 2 ans ferme pour avoir mis en danger un bébé sur Facebook

AFP

Le Maroc veut sauver le singe magot, un macaque en danger

Le Maroc veut sauver le singe magot, un macaque en danger

AFP

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger