mis à jour le

Des spécialistes africains veulent une stratégie régionale

Les spécialistes africains en audiovisuel ont mis l'accent, hier à Alger, sur l'importance de l'adoption d'une stratégie commune et efficace pour la généralisation du numérique (télévision et radio numériques terrestres -TNT et RNT) sur l'ensemble des pays africains, à l'horizon 2015. La transition de l'analogique au numérique nécessite la mise en place d'un ensemble d'actions coordonnées impliquant l'ensemble des acteurs concernés, pour passer «définitivement et efficacement» au numérique dans l'ensemble du territoire africain, ont précisé ces spécialistes, lors de la deuxième journée d'un séminaire ayant pour thème «Le passage harmonieux et réussi vers la TNT et la RNT». Plusieurs spécialistes de pays africains ont pris part aux travaux de ce séminaire pour évaluer l'état des lieux du passage au numérique. Le président de l'Union africaine de radiodiffusion, Tewfik Khelladi, a indiqué, dans ce cadre, que le degré d'avancement des pays africains en matière de numérisation «n'est pas homogène», en raison, a-t-il expliqué, de plusieurs paramètres liés à la maîtrise de la technicité et aux moyens financiers déployés pour la numérisation des canaux de transmission audiovisuels. Il a rappelé, à ce propos, que des commissions de supervision ont été installées au niveau régional et local pour veiller à l'application des règles régissant le secteur de la télédiffusion et au bon déroulement des étapes du passage de l'analogique au numérique. «Le cadre législatif doit également être réadapté au secteur de la télédiffusion pour éviter des dérives lors de la transition», a ajouté M. Khelladi. Pour sa part, le directeur des études et du développement à l'Entreprise de télédiffusion et de diffusion algérienne (TDA), Chawki Sahnine, a fait savoir que la couverture de la TNT passera de 50% à 85% sur l'ensemble du territoire national, d'ici la fin de l'année. «Toutes les régions du pays pourront bénéficier des avantages de la TNT, grâce à l'installation d'émetteurs à grande puissance», a-t-il précisé. De son côté, l'administrateur de programmes de l'Union internationale des télécommunications (UIT), Diadié Touré, a estimé que la numérisation de la télédiffusion doit offrir un large choix aux consommateurs et à des prix accessibles, pour permettre un bon accueil de la TNT et de la RNT. «Un grand nombre de chaînes de télévision doit être disponible et accessible aux citoyens pour pérenniser le numérique et supprimer définitivement l'analogique», a déclaré M. Touré à l'APS. Pour ce spécialiste, les téléspectateurs sont un élément-clé dans l'adoption des programmes numériques. A cet effet, un travail de communication et de sensibilisation en direction des populations doit être effectué pour les inciter à opter pour le numérique, a ajouté le même intervenant.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Africains

AFP

Africains d'Europe: Salah régale, Nakoulma enchaîne

Africains d'Europe: Salah régale, Nakoulma enchaîne

AFP

Après l'ivoire, la peau des ânes africains au coeur d'un trafic meurtrier

Après l'ivoire, la peau des ânes africains au coeur d'un trafic meurtrier

AFP

Africains d'Europe: Mahrez refait parler de lui, 'Aubame' marque encore

Africains d'Europe: Mahrez refait parler de lui, 'Aubame' marque encore

stratégie

AFP

Égypte: Sissi défend sa stratégie contre les jihadistes dans le Sinaï

Égypte: Sissi défend sa stratégie contre les jihadistes dans le Sinaï

AFP

Stratégie de la terre brûlée contre Boko Haram au Nigeria

Stratégie de la terre brûlée contre Boko Haram au Nigeria

AFP

Egypte: "une stratégie de trois ans" pour relancer l'économie

Egypte: "une stratégie de trois ans" pour relancer l'économie