mis à jour le

Pour un meilleur enseignement de l’anglais

Les enseignants algériens d'anglais bénéficieront d'une formation spécifique. Un protocole de coopération dans le domaine de l'enseignement de l'anglais et la formation des enseignants algériens dans cette langue sera signé prochainement entre l'Algérie et la Grande-Bretagne, a annoncé lundi le ministre de l'Education nationale, Abdelatif Baba Ahmed, cité par l'APS. Une annonce faite après avoir reçu en audience Richard Risby, représentant spécial du Premier ministre britannique pour le partenariat économique avec l'Algérie, accompagné de l'ambassadeur de Grande-Bretagne en Algérie et du nouveau directeur du British Council à Alger. «La  rencontre a porté notamment sur un projet qui sera signé dans les jours à venir», a déclaré le ministre. Révision des programmes Et d'ajouter : «Ce projet concerne l'évaluation des enseignants de l'anglais et la révision des programmes scolaires de certaines classes.» Les deux parties auraient passé en revue l'état d'avancement des actions de coopération en cours, «les voies et les moyens de les promouvoir et de les approfondir, notamment dans les domaines de la formation et de la promotion de l'enseignement de la langue anglaise dans le système éducatif algérien», précise, par ailleurs, la cellule de communication du ministère de l'Education. De son côté, Lord Richard Risby a indiqué avoir évoqué avec le ministre «les points ayant trait au protocole sur le renforcement de la coopération bilatérale dans le domaine de l'éducation, notamment pour ce qui est de la formation et de l'évaluation du cursus des enseignants algériens de l'anglais». Il a également souligné que la rencontre a constitué une occasion pour adresser une invitation à M. Baba Ahmed pour prendre part à une conférence «importante» des ministres de l'Education qu'abritera la Grande-Bretagne en janvier 2014. Les TIC en appoint Ainsi, il a été convenu de poursuivre un élan, «en mettant en place un nouveau programme de travail portant sur plusieurs axes tels que l'extension de la formation aux inspecteurs et enseignement du secondaire», précise encore le ministère de l'Education. Et d'ajouter : «L'accompagnement dans la réécriture des programmes d'anglais, le jumelage d'établissements scolaires et la formation à l'utilisation des TIC dans l'enseignement des disciplines scientifiques.»

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

enseignement

La rédaction

Tribune Libre. Enseignement en Algérie : Entre la qualité d’hier et la quantité d’aujourd’hui

Tribune Libre. Enseignement en Algérie : Entre la qualité d’hier et la quantité d’aujourd’hui

Nabil

Enseignement supérieur public au Faso : Le début de la fin des difficultés financières ?

Enseignement supérieur public au Faso : Le début de la fin des difficultés financières ?

Ahmed Hamdaoui

Enseignement scientifique et arabisation. Stop aux amalgames

Enseignement scientifique et arabisation. Stop aux amalgames