mis à jour le

Kenya: découverte de réserves stratégiques d'eau

Le gouvernement kényan et l'Unesco ont annoncé mercredi la découverte de réserves d'eau souterraines stratégiques dans le nord du Kenya, une région pauvre et semi-désertique, régulièrement frappée par la sécheresse.

La découverte, faite grâce à une technologie avancée d'exploration satellitaire et confirmée par des forages menés par l'Unesco, pourrait, selon les mêmes sources, changer la vie du demi-million d'habitants de la région du Lac Turkana, l'une des plus pauvres et sèches du pays.

La quantité et la qualité de l'eau découverte restent à précisément déterminer, nuancent l'Organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture (Unesco) et le gouvernement kényan dans un communiqué commun.

Mais deux importants aquifères (couche souterraine stockant de l'eau) ont été repérés dans la zone, encore frappée il y a deux ans par une terrible sécheresse qui avait fait bondir le taux de malnutrition à 37%.

"La nouvelle concernant ces réserves d'eau intervient à un moment où la présence de réserves d'eau fiables est plus que jamais nécessaire," a déclaré Judi Wakhungu, ministre kényane de l'Environnement, de l'Eau et des Ressources naturelles citée dans le communiqué.

Selon la société d'exploration à l'origine de la découverte, Radar Technologies International, la zone contient au moins 250 milliards de mètres cubes d'eau, qui se renouvellent grâce aux pluies saisonnières à une vitesse annuelle de 3,4 milliards de mètres cubes.

La région du Lac Turkana, le plus grand lac de désert permanent au monde, est frontalière de l'Ouganda, du Soudan du Sud et de l'Ethiopie.

Quelque 70% de sa population est semi-nomade et parmi les plus vulnérables du continent. Communautés rivales s'affrontent régulièrement dans des raids meurtriers, pour le contrôle de terres de pâturage.

Au total, plus du tiers de la population kényane (17 de ses 41 millions d'habitants) est privé d'accès à une eau salubre, estiment l'Unesco et le gouvernement. RTI dit, avec ses travaux -- un programme de l'Unesco financé par le Japon --, avoir "doublé les réserves d'eau potable du pays".

L'un des deux aquifères découverts, celui de Lotikipi, "pourrait augmenter sensiblement les réserves stratégiques en eau du Kenya," affirment de leur côté l'Unesco et le gouvernement. L'autre, celui de Lodwar, pourrait "servir de réserve stratégique pour le développement" de la capitale éponyme du département de Turkana.

AFP

Ses derniers articles: Kenya: 5 millions d'électeurs supplémentaires pour le scrutin d'août  Explosion d'un engin piégé au Kenya: 8 morts  Le corps démembré d'un Français retrouvé au Maroc 

découverte

AFP

Homo sapiens: une découverte qui bouleverse notre vision de l'évolution

Homo sapiens: une découverte qui bouleverse notre vision de l'évolution

AFP

RDCongo: l'ONU annonce la découverte de 17 nouvelles fosses communes

RDCongo: l'ONU annonce la découverte de 17 nouvelles fosses communes

AFP

Sierra Leone: découverte d'un diamant de plus de 700 carats

Sierra Leone: découverte d'un diamant de plus de 700 carats

réserves

AFP

Zimbabwe: Mugabe menace de saisir les réserves privées des Blancs

Zimbabwe: Mugabe menace de saisir les réserves privées des Blancs

La rédaction

Revue de presse. L’Algérie doit réduire sa production pétrolière pour préserver ses réserves

Revue de presse. L’Algérie doit réduire sa production pétrolière pour préserver ses réserves

La rédaction

Selon le gouvernement algérien, les réserves en gaz sont en train d’augmenter

Selon le gouvernement algérien, les réserves en gaz sont en train d’augmenter