mis à jour le

Abdoulaye Baldé ministre de l'agriculture sortant : " d’ici 2015, la moitié du personnel actuel du département de l’Agriculture sera

Le désormais ex-ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural a procédé, ce mercredi, à la passation de service avec son successeur. Abdoulaye Baldé, invite son remplaçant à porter un plaidoyer au niveau de la Fonction publique pour le recrutement du personnel dont la moitié sera à la retraite d'ici 2015. Le nouveau ministre du Plan a également plaidé le maintien du personnel. ''En effet d'ici 2015, la moitié du personnel actuel du département de l'Agriculture sera à la retraite'', a-t-il déclaré. Abdoulaye Baldé n'a pas manqué de porter à la connaissance de Pape Abdoulaye Seck, le tout nouveau ministre, qu' ''au-delà du recrutement, leur maintien dans l'administration est plus que nécessaire. Et pour ce faire, la revalorisation de leur rémunération est vivement souhaitée''.

REWMI.COM/MK


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

ministre

AFP

Guinée-Bissau: le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre

Guinée-Bissau: le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre

AFP

RD Congo: l'opposant Samy Badibanga nommé Premier ministre

RD Congo: l'opposant Samy Badibanga nommé Premier ministre

AFP

Afrique du Sud: soupçons sur un braconnier chinois et un ministre

Afrique du Sud: soupçons sur un braconnier chinois et un ministre

Actuel

Actualités

Rafik Abdessalem persiste et signe :’Le Gouvernement actuel n’a pas échoué’

Rafik Abdessalem persiste et signe :’Le Gouvernement actuel n’a pas échoué’

Actualités

M. Hamdi : Le Gouvernement actuel ne peut être garant de la réussite de la transition démocratique

M. Hamdi : Le Gouvernement actuel ne peut être garant de la réussite de la transition démocratique

Actualités

Moncef Marzouki : La loi sur l’immunisation n’a plus aucun sens dans le contexte actuel

Moncef Marzouki : La loi sur l’immunisation n’a plus aucun sens dans le contexte actuel