mis à jour le

Face

C'est à une nouvelle alliance stratégique, face à la léthargie de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar, que l'Alliance des forces de progrès (Afp) et la Ligue démocratique (Ld) ont invité Macky Sall, président de ladite coalition. Cette position a été rendue publique à la suite de la rencontre des délégations des deux formations, à l'initiative de la Ld qui a rendu visite à Moustapha Niasse et à sa délégation. L'Afp et la Ld appellent à des concertations régulières au sein de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar qui ne s'est pas réunie depuis plusieurs mois.

L'Alliance des forces de progrès (Afp) et la Ligue démocratique (Ld) demandent que la coalition Bennoo Bokk Yaakaar prenne des initiatives en instituant des concertations régulières pour faire face aux défis qui se posent au pays. Cette position est contenue dans un communiqué conjoint en date du 09 septembre, signé par les deux formations, à la suite de la visite que le Secrétaire Général de Ld, Monsieur Mamadou Ndoye et sa délégation, ont rendu visite au patron de l'Afp, Moustapha Niasse et ses camarades. Ils ont procédé à des «échanges approfondis sur la situation nationale et sur les perspectives»

Les «Progressistes» et les «Jallarbistes» soutiennent que ces concertations régulières de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar vont créer les conditions de promotion et de mise en ½uvre d'une «vision du futur du Sénégal partagée par tous». Pour les camarades de Moustapha Niasse et de Mamadou Ndoye, «en clair, il s'agit de construire les bases d'une nouvelle alliance stratégique qui regrouperait autour du Président Macky Sall toutes les forces progressistes et patriotiques, au-delà des clivages idéologiques».

En tout cas, les deux partis se sont «engagés à prendre des initiatives concertées, avec les autres composantes de Bennoo Bokk Yaakaar, dans le but de mener à bien ce projet salutaire pour le développement de notre pays, dans la stabilité et la cohésion nationale».

En effet, les délégations des deux formations «ont salué leur compagnonnage dans la lutte aux côtés du peuple sénégalais et avec d'autres partis et forces politiques partageant le même idéal». Pour elles, «ce combat patriotique et progressiste a abouti à la seconde alternance dans notre pays, en 2012, consacrant l'élection, par une écrasante majorité, du Président Macky Sall, à la magistrature suprême». La Ld et l'Afp soulignent que «dans la foulée, les forces coalisées au sein de Bennoo Book Yaakaar ont engrangé, une deuxième fois, l'essentiel des suffrages pour conquérir une majorité à l'Assemblée Nationale». Et que «cette double victoire, fruit de l'unité des forces patriotiques permet de se focaliser aujourd'hui sur les transformations économiques et sociales attendues par les Sénégalais».

Pour les partis de Moustapha Niasse et de Mamadou Ndoye «le caractère ardu de cette tâche de longue haleine n'échappe à aucun observateur, eu égard au lourd héritage consécutif à douze années d'une gestion gabégique et népotiste qui a favorisé le pillage systématique des ressources nationales». Et que, disent-ils, «c'est le sens d'ailleurs qu'il faut donner à l'adhésion populaire suscitée par la traque des biens mal acquis qui commence à porter ses fruits».

Par ailleurs, s'exprimant sur la question de la traque des biens mal acquis, les deux délégations soutiennent que «la récupération des biens spoliés est d'autant plus justifiée que notre pays est confronté aux dossiers brûlants des inondations, de l'emploi des jeunes, de la crise de l'énergie, aux priorités liées à l'agriculture, à l'éducation, à la santé, au coût des denrées de première nécessité, bref à la demande sociale. La prise en charge énergique de ces préoccupations doit donc cristalliser le débat national», disent-elles.

De l'avis de la Ld et de l'Afp, «l'état des lieux ne saurait laisser sous silence la crise financière internationale et, aussi, la montée de nouveaux périls tels que le fanatisme, le terrorisme, le trafic international de stupéfiants, le blanchiment de l'argent sale et le banditisme transfrontalier». C'est pourquoi déclarent les «Jallarbistes» et les «Progressistes» que «Bennoo Bokk Yaakaar, face à ces défis, doit s'organiser pour se hisser à la hauteur des exigences de l'heure»

Sud Quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

nouvelle

AFP

Au Zimbabwe, la nouvelle monnaie est accueillie avec scepticisme

Au Zimbabwe, la nouvelle monnaie est accueillie avec scepticisme

AFP

Le Zimbabwe lance sa nouvelle monnaie malgré les réticences

Le Zimbabwe lance sa nouvelle monnaie malgré les réticences

AFP

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

alliance

AFP

Patrimoine en péril: une alliance se forme

Patrimoine en péril: une alliance se forme

AFP

Guinée: alliance électorale entre l'opposition et l'ex-chef de la junte

Guinée: alliance électorale entre l'opposition et l'ex-chef de la junte

MF

Alliance pour la paix et le développement : Thierno Lô veut collaborer avec Macky Sall

Alliance pour la paix et le développement : Thierno Lô veut collaborer avec Macky Sall