mis à jour le

“Moroccan Solar Race”, de Marrakech

La première course de voitures solaires au Maroc aura lieu le 14 septembre entre Marrakech et Benguérir, et mettra en lice des véhicules entièrement conçus par des étudiants marocains et étrangers, apprend-on auprès de l’Institut de Recherche en Energie solaire et en Energies nouvelles (IRESEN), initiateur de cette manifestation.

Organisée sous l’égide du ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et l’Environnement, du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche scientifique et du ministère de l’Equipement et du Transport, avec le soutien de l’OCP, cette première édition du “Moroccan Solar Race Challenge 2013″ a pour but la promotion des voitures solaires développées par les universités, les écoles d’ingénieurs et les établissements d’enseignement supérieur marocains, précise mardi l’IRESEN dans un communiqué.

Selon la même source, une première étape de cet événement a eu lieu en juin dernier, sous la forme de concours permettant à 13 universités, écoles d’ingénieurs et établissements d’enseignement supérieurs marocains de présenter et de défendre leurs modèles de voitures solaires. Ce concours a permis de sélectionner 4 équipes marocaines qui ont bénéficié du financement de l’IRESEN.

Il s’agit de l’”ENSEM SOLAR TEAM”, de l’Ecole Nationale Supérieure d’Electricité et de Mécanique (ENSEM) de Casablanca, suivie d’”ORCAR”, un modèle conçu par la Faculté des Sciences et Techniques (FST) de Tanger. La troisième position est revenue, ex aequo, à la “GREEN CAR”, de la Faculté des Sciences et Techniques (FST) de Settat et à l’”EMI SOLAR CAR”, de l’Ecole Mohammedia des Ingénieurs (EMI).

La deuxième étape est la course des voitures solaires le 14 Septembre, à laquelle participent les équipes sélectionnées au concours, ainsi que des équipes provenant d’établissements d’enseignement supérieurs étrangers (France, Espagne et Turquie).

L’Iresen cite notamment les voitures “BELENOS”, de l’Université Polytechnique Clermond-Ferrand (PolyTech) de France, le “SUNRACER”, de l’Institut National de l’Energie solaire (INES) et l’établissement Monge de France, la “MATRA GEM”, de l’Institut National de l’Energie Solaire (INES) de France, la “SOLARIS”, de l’Université Dokuz Eylul de Turquie, et “ANIBAL”, de l’Université Polytechnique de Murcia en Espagne.

Cette première course en son genre au Maroc se déroulera sur un trajet de 72 km reliant  Marrakech à  Benguérir.

Tout au long de cette journée, un riche programme d’animation, à savoir un parc de jeux, des ateliers pédagogiques au profit d’écoliers ainsi que des expositions de prototypes, d’inventions et de voitures solaires, sera organisé en marge de la course à Benguérir.

La matinée du 13 Septembre, les intéressés sont invités à la présentation des voitures solaires à l’Université Cadi Ayyad et pourront assister l’après-midi aux essais libres au karting Atlas de Marrakech.

L’évènement “Moroccan Solar Race” combine science et sport tout en respectant pleinement l’environnement, ce qui a permis à plusieurs étudiants marocains de différentes universités et écoles d’ingénieurs de mettre en pratique leurs connaissances théoriques sur le terrain en réalisant des voitures solaires. Ils auront ce samedi l’opportunité de se mesurer à des équipes expérimentées.

LNT
Crédits MAP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Marrakech

AFP

Un film chinois remporte le Grand Prix du festival de Marrakech

Un film chinois remporte le Grand Prix du festival de Marrakech

AFP

Le cinéma russe

Le cinéma russe

AFP

COP22: chefs d'Etats et de gouvernements arrivent

COP22: chefs d'Etats et de gouvernements arrivent