mis à jour le

En 53 ans d’indépendance : Le Mali a connu 16 Premiers ministres

De son accession à  l’indépendance en 1960 naissance de la première République à 2013 (troisième République) le Mali a usé 16 premiers ministres dont sept issus des partis politiques,  huit indépendants et un militaire. Tenez, l’ancien président Modibo Kéïta a été le tout premier ministre malien et Alpha Omar Konaré a été celui qui a nommé  plus de premiers ministres pendant ses dix années de Présidence.

Oumar Tatam Ly

Alpha Omar Konaré, premier président de la troisième République a nommé du 8 juin 1992  au 9 juin 2002 cinq premiers ministres tous issus du parti au pouvoir l’Adema PASJ. Il s’agit de Younoussi Touré (8 juin 1992 au mois d’avril 1993). Il démissionne à la suite de la crise scolaire et sera remplacé par le juriste Abdoulaye Sékou Sow d’avril 1993 au 2 février 1994. Au bout d’une année d’exercice, ce dernier va à son tour démissionner.

 

Ibrahim Boubacar Kéïta lui succède le 4 février 1994 et restera à ce poste jusqu’au 14 février 2000 devenant du coup le premier ministre qui a battu le record de longévité à la primature. Il a restauré l’autorité de l’Etat et géré la crise scolaire qui fut à l’origine du départ de ses deux prédécesseurs.  Il sera à son tour remplacé par un économiste Mandé Sidibé du 21 février  2000 au 18 mars 2002. Ce dernier démissionne de son poste pour se présenter à l’élection présidentielle de 2002. Alpha Omar Konaré nomme à sa place Modibo Kéïta, un grand commis de l’administration qui restera à son poste jusqu’à l’élection en 2002 du président Amadou Toumani Touré.

 

Ce dernier qui succède à Alpha Omar Konaré du 8 juin 2002 au 22 mars 2013 a pour sa part connu quatre premiers ministres tous sans coloration politique. Le premier d’entre eux est Ahmed Mohamed Ag Hamani, un ancien ministre de Moussa Traoré.  Il préside le gouvernement du 9 juin 2002 au 30 avril 2004 avant d’être remplacé par l’ancien ministre de la jeunesse et des sports sous Alpha Omar Konaré, Ousmane Issoufi Maïga.  Après quatre années à la primature, ce natif de la région de Gao réputé pour sa fermeté rend le tablier le 27 septembre  2007.

 

Le 28 septembre 2007, un autre ancien ministre d’Alpha Omar Konaré lui succède. Modibo Sidibé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, va rester au gouvernement jusqu’au 3 avril 2011 avant d’être remplacé par la toute première femme chef de gouvernement au Mali, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé.  Le coup d’Etat militaire dirigé par l’ex-capitaine Amadou Haya Sanogo  met fin au règne d’Amadou Toumani Touré le 22 mars 2012.

 

La transition qui a été instaurée depuis et conduite par le professeur Dioncounda Traoré a connu deux premiers ministres.  Il s’agit du navigateur interplanétaire Cheick Modibo Diarra du 17 avril 2012 au 11 décembre de la même année. Diango Cissoko fin connaisseur de l’administration malienne, ministre sous Moussa Traoré, conseiller d’Alpha Omar Konaré et Secrétaire général du gouvernement, est nommé premier ministre le 11 décembre 2013. Il  restera à ce poste jusqu’au 5 septembre 2013 après l’organisation de la dernière présidentielle qui a vu l’élection d’Ibrahim Boubacar Kéïta.

Oumar Tatam Ly, banquier de son état, est le tout nouveau premier ministre d’IBK depuis le 5 septembre 2013.Signalons que Soumana Sacko a dirigé la primature du 2 avril 1991 au 9 juin 1992 pendant la transition conduite par ATT. Auparavant, le  général Moussa Traoré fondateur de la deuxième République du Mali qui a dirigé le pays d’une main de fer avait nommé,  du 19 novembre 1968 date de son accession au pouvoir à la suite d’un coup d’Etat militaire contre le père de l’indépendance du Mali Modibo Kéita, jusqu’à sa chute  lors des événements de mars 1991, deux premiers ministres. Le premier est le Capitaine Yoro Diakité,  compagnon d’armes, un des auteurs du coup d’Etat de 1968. Il est nommé premier ministre du 19 novembre 1968 au 18 septembre 1969. Du 18 septembre  1969 au 6 juin 1986, Moussa Traoré va abolir le poste de premier ministre.   Il faut attendre le 6 juin 1986 pour que ce poste trouve preneur en la personne du professeur Mamadou Dembélé. Deux ans plutard soit le 6 juin 1988, il démissionne.

 

Le président Modibo Kéita, fondateur de la première République du Mali, père de l’indépendance occupait en plus du poste de chef de l’Etat,  celui de premier ministre du 20 juin 1960 jusqu’en 1965, année au cours de laquelle, il abolit le poste de premier ministre.

Abdoulaye DIARRA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Mali

AFP

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

AFP

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

AFP

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

ministres

AFP

Le président nigérian assiste

Le président nigérian assiste

AFP

Nigeria: le président Buhari annule le conseil des ministres

Nigeria: le président Buhari annule le conseil des ministres

AFP

Au Lesotho, deux anciens Premiers ministres favoris des législatives

Au Lesotho, deux anciens Premiers ministres favoris des législatives