mis à jour le

Le roi est mort vive le roi

Demain, le 11 septembre, pendant que les yeux du monde seront tournés vers Washington, Bhoury lui, aura les yeux et les oreilles rivés sur Mont-plaisir. C'est là que se décide la fin de sa carrière .Ses nouveaux maitres vont le pousser vers la petite porte de Shems FM.
Sous ses airs débonnaires, l'homme est fondamentalement mauvais.
Ses frasques dignes des moments les plus calamiteux, de l'empereur Bokassa ou de l'empereur Ali laareydh donnent un haut le c½ur quand on sait que sa servilité pour la fille du Général Trochu n'a d'égal que sa prosternation devant les murs des nouveaux locataires de la Kasbah.
Demandez- moi la lune !
Soixante-dix employés choisis parmi les meilleurs, dans un temps ou le meilleur n'est pas assez meilleur, subissent à longueur d'antenne ses colères coloniales.
Que ne fait-on pas pour mener correctement son travail journalistique quand on doit supporter cent kilos bien pesés de mauvaise foi enrobés d'arrogance.
C'est que l'homme a prêté allégeance à mère-propagande et compte bien montrer qu'il reste le meilleur serviteur des lieux malsains des monts de tous les plaisirs halal.
Voulez-vous congédier Soufiène ? Demandez-moi la lune !
L'homme ne se gêne pas d'aller emprunter dans les bas-fonds de d'époque du féodalisme les pires maltraitances de ses sujets :
« Sieur Sofiène ! Monsieur Yadh Ben Achour a intercédé en ta faveur ...Tu veux réintégrer ? Rédige moi une lettre ou tu t'excuses pour moi avec déférence et t'engages solennellement à ne plus lever les yeux.. je verrai quoi ensuite !.. »
Ce n'est pas d'époque qu'on a changé mais de « Planète » ... sans jeu de mots..
En fait il verra quoi faire avec ses maitres. Ceux-là mêmes qui, un jour plutôt ont réalisé une OPA à la qatari sur Nessma TV. Pour museler les voix libres. La troisième OPA du genre.
Soufiène peut encore tenir trois ou quatre jours dans sa grève de la faim mortellement sauvage avant de rendre l'âme sur l'autel de la liberté d'expression.
Ce même autel sur lequel Nejiba hamrouni et les cent vaillantes baroudeuses de la liberté étaient venues dénoncer un autre hideux personnage, un certain mauvais policier Louati une année auparavant. Il avait été parachuté à la tête de Dar As sabah pour ses mêmes qualités de servilité sans vergogne.
Si aujourd'hui Bhoury ne se fait plus d'illusions sur son départ de la tête de shems FM parce que son excès de zèle de génuflexion est devenu trop criant, Il est encore des faits qui viendront certainement meubler les heures et les manuels des futurs étudiants en journalisme.
Le 14 janvier 2011 le monde retient son souffle ! L'effervescence des médias frise celle du 11 septembre.. On met deux minutes dans une seule minute pour dilater les heures d'écoute et ce n'est pas assez pour les milliards d'auditeurs dans 200 langues à l'affut de la moindre respiration des animateurs radio et TV...
« Fermez la boite et rentrez tous chez vous ! Tous ! » C'est en ces termes que Bhoury encore sujet de Cyrine ben Ali entend servir son maitre en fuite, avant de fuir à son tour les locaux.
Ce soir de tous les risques, bravant les ordres et les dangers, Amel Smaoui , une très grosse pointure du journalisme s'insurge avec détermination , abnégation et patriotisme. Le Journalisme Tunisien vient de graver une lettre d'or dans son histoire. La femme Tunisienne aussi.
Elle passera sa première nuit, enceinte !, dans les locaux de shems FM pour tenir informé le peuple. Il y aura encore d'autres nuits claires sous le couvre-feu non-stop.
Bhoury lui, a choisi le profil bas jusqu’à nouvel ordre.. et cet ordre de tardera pas à venir le confirmer dans ses fonctions. Le roi est mort vive le roi.
Mais entre les deux chaises, l'homme avait continué à nourrir l'espoir d'un retour probable de la tribu à Ben Ali :

« Ne dites pas du mal de ben Ali ...dites ex rais et non pas rais trochu »
« Employez des mots respectueux »
« N'invitez pas n'importe qui.. sans me prévenir »
« Si vous vous avisez de ne pas respecter les consignes je vous renvoie » ! Et je n'ai pas à donner de justificatif pour cela ... »
(Traduction littérale)
Et on joint l'acte à la parole pour être bien sûr qu'on est bien compris. Deux expulsions d'un coup comme au temps des colons
Et on n'expulse pas les moins connus. On choisit les meilleurs des meilleurs : Amel Smaoui ! Celle-là même qui a inventé, crée et construit chams FM, ce fleuron des medias jalousé par des radios qui comptent une armée de personnel.
En pleine liberté d'expression avant l'arrivée du nouvel empereur, Bhoury continue d'employer les mêmes méthodes surannées
Epilogue
Il est un viol bien plus abject et plus répugnant que ceux que l'on apprend ici ou là : la propaganda ! Un viol collectif.
L'on anesthésie tout un peuple avant de violer son esprit sa conscience et son âme !
Pour ce faire, le modus opérandi reste prosaïquement le même depuis Gustave Le Bon maitre à penser de Goebels : Choisir le plus servile des agents à la tête d'une Radio , instiller à petite dose toutes les contrevérités .
Durant la période Ben Ali, et encore plus aujourd'hui, pratiquement tous les médias sont au seul service du meilleure régime de l'histoire et de la géographie..
Mais il est des agents dont l'abaissement n'a d'égal que l'infamie envers leurs employés auxquels ils sont redevables.
Pensez qu'après avoir quitté les plus prestigieuses radio et Tv France 2, Canal+, Canal Horizons, TV5.. Pour servir son pays Amel Smaoui, la Baroudeuse doit chaque jour inventer une force nouvelle pour résister au harcèlement ignominieux de Bhoury, qui ne voyait en elle que la patriote insoumise. Il lui fait voir d'autres couleurs encore inconnues : le dés½uvrement, la mise à l'écart, le retrait de ses moyens de déplacement, et tout ce qui est de nature à vous déshumaniser.
Et s'il fallait résumer la carrière de Bhoury et son apport à la société on devrait se contenter de citer quelques faits d'armes éloquents :

- A l'issue de l'arrestation de Abdelwahab Abdallah, il demande d'organiser un débat pour dénoncer les conditions de détention difficiles de ce dernier.
- Lors des missions à grande écoute, au lieu de diffuser des auditeurs anonymes qui posent des questions à l'invité, il donne à l'animatrice une liste de numéros à appeler. Les questions étaient Laborieusement préparées et orientées. Ceux et celles qui manifestent une contestation il les convoque et les menace. : « étant le patron de cette radio, je suis libre d'y passer qui je veux ! ».
- Il suspend Hamza Belloumi , pour avoir fait intervenir Hamma Hammami. : « c'est quoi ces anarchistes ! »
- Il renvoie Amel Smaoui sans explication
- Il congédie Soutienne Ben Ferhat pour les raisons inavouables que tout le monde connait aujourd'hui

Par Zakaria Bouker

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

roi

AFP

L'affaire du chantage au roi du Maroc de retour devant la Cour de cassation

L'affaire du chantage au roi du Maroc de retour devant la Cour de cassation

AFP

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

AFP

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

mort

AFP

Guinée: un mort lors de manifestations d'élèves contre la situation dans l'éducation

Guinée: un mort lors de manifestations d'élèves contre la situation dans l'éducation

AFP

Maroc: un mort et deux blessés dans une fusillade

Maroc: un mort et deux blessés dans une fusillade

AFP

Mugabe pour le rétablissement, dans les faits, de la peine de mort

Mugabe pour le rétablissement, dans les faits, de la peine de mort