mis à jour le

Les lumières du théâtre sont éteintes et le public a quitté la salle

Par Leïla Toubel
la secte islamiste Ennahdha nous donne tous les jours la preuve qu’elle est finit… les arrestations prennent un rythme haletant ... les châtiments qu’on fait subir aux voix dénonciatrices et indignées… le terrorisme qui sort des grottes pour terrifier à la lumière du jour les tunisiens… les interventions comiques de ses leaders marquées par une désastreuse faillite d’argument, de tact et d’éloquence ( qu’ils n’ont jamais eu mais aujourd’hui encore plus )… Ennahdha est en train de se donner en spectacle cousu par une gesticulation hystérique… un spectacle boudé par le public qui a quitté la salle depuis bien longtemps… les lumières du théâtre sont éteintes et les grandes portes sont fermés…

Les mauvais acteurs qui s’accrochent pitoyablement attendront peut-être que se produise un miracle, mais ils finiront par sortir par la petite porte de derrière.

théâtre

AFP

Au Zimbabwe, le théâtre apprend

Au Zimbabwe, le théâtre apprend

AFP

Dans un théâtre tunisien, huis clos entre une prostituée et un extrémiste

Dans un théâtre tunisien, huis clos entre une prostituée et un extrémiste

AFP

La Tunisie théâtre de nouveaux heurts, des centaines d'arrestations

La Tunisie théâtre de nouveaux heurts, des centaines d'arrestations

public

AFP

Ethiopie: plusieurs morts dans une explosion lors d'un meeting public

Ethiopie: plusieurs morts dans une explosion lors d'un meeting public

AFP

La biennale de Dakar: si loin, si proche du public

La biennale de Dakar: si loin, si proche du public

AFP

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"