mis à jour le

Soufiane Ben Farhat obtient gain de cause

Radio Shems.FM annonce ce matin que  le journaliste chroniqueur Sofiane Ben Farhat congédié abusivement par Fathi Bhouri, directeur général de Shem’s Fm a obtenu gain de cause et va prochainement revenir à l’antenne.

En effet Bhouri a cédé à la pression du syndicat de la radio qui soutient Ben Farhat en grève de la faim depuis huit jours et en grève de la faim sauvage depuis lundi .

C’est suite à une réunion d'urgence qui s’est tenue ce mardi 10 septembre dans la matinée au siège de la radio que cette décision a été prise .  Cette réunion est survenue suite à « une situation devenue insupportable » comme l’annonce le site de la radio.

« En présence de la direction générale et de tout le personnel, et tenant compte des difficultés de travail rencontrées au quotidien et dans le souci d'accéder à la volonté de la majorité des auditeurs de Shems FM , le directeur général de la station, Fathi Bhoury, a décidé de renouveler la relation contractuelle avec le chroniqueur et consultant Soufiane Ben Farhat, dans le respect des réglementations en vigueur. »La reprise de Ben Farhat prendra effet avec la nouvelle grille qui démarrera le 16 septembre.

Réaction de Soufiane .Ecoutez

Commentaire par Ali Gannoun 

L’excellence finit toujours par payer. Il a tenu bon allant jusqu’à faire la grève de la faim car il savait qu’il avait raison et qu’il défendait une cause juste.
Sofiène Ben Farhat va reprendre sa place sur Shems FM. Son talent l’a défendu et sa détermination l’a sauvé. Il a refusé la compromission et est resté droit dans ses bottes, clair dans ses idées et engagé jusqu’au bout des ongles.
J’espère que la bataille qu »il avait menée pour rétablir son honneur et récupérer sa place parmi les grands journalistes tunisiens servira de leçon et d’exemple pour ses collègues peureux, craintifs et sans ambition.
Parce qu'il est bon, il a uni autour de lui personnel et collègue pour défendre la liberté de l’expression avec brio et conviction.
On parlera maintenant de l’affaire de Sofiène Ben Farhat comme celle d’une bataille gagnée contre les forces du mal par la force du caractère et la qualité de l’engagement.
« Ma dha3a 7a99oun wra2ahou Taleb »
Bonne journée!
!..AH..!