mis à jour le

Contournement de Rabat: Pianissimo…

Le taux de réalisation des travaux de construction de l’autoroute de contournement de Rabat a atteint 20%, alors que celui du pont haubané sur Oued Bouregreg est de 30%, a annoncé, lundi à Ain Atiq (20 km de Rabat), le responsable des travaux de ce chantier chez la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM), Zine El Abidine Azzouzi.

L’achèvement des travaux, dont les coûts sont estimés à 2,83 milliards de dirhams hors taxe, est prévu pour fin 2015, a déclaré  M. Azzouzi, lors d’une visite du chantier de construction de cette autoroute, effectuée par le ministre de l’Equipement et du transport.

Il a mis en avant les avantages de ce projet en termes de “gains économiques, à savoir la réduction du temps et du coût de transport, qui sont similaires à ce qui est constaté sur les trois axes autoroutiers Casablanca-Marrakech, Rabat-Tanger et Rabat-Fès (…) et l’amélioration de la sécurité routière”.

“L’importance de ce projet (qui s’étend sur 41 km) est la déviation du trafic en provenance du nord du Royaume vers le sud ou le centre du pays sans avoir à traverser la ville de Rabat”, a précisé, pour sa part, le directeur des routes au ministère de l’Equipement et du transport, Lahcen Ait Brahim.

Il constitue aussi une “réponse aux prévisions de croissance permanente du trafic sur cette voie rapide”, a-t-il ajouté, relevant plusieurs problèmes liés à la réalisation de ce projet, dont la libéralisation des emprises, le recasement des bidonvilles, les autorisations pour utilisation des explosifs et l’exécution des jugements délivrés par les tribunaux”.

“Tous ces problèmes sont en train d’être résolus grâce aux efforts de tous les intervenants dans ce chantier”, a-t-il rassuré.

L’autoroute de contournement de Rabat, qui fait partie du réseau autoroutier à péage, prendra son origine avec l’autoroute existante de Casablanca-Rabat au nord de Skhirat, permettant de soulager les artères de la ville de Rabat, d’écouler plus facilement le trafic de transit et de mieux desservir les quartiers périphériques et la ville nouvelle de Tamesna.

Cette autoroute comprend une bifurcation et quatre échangeurs. Ainsi, trois viaducs, dont un haubané, sur les oueds Yqem, Akrach et Bouregreg seront érigés sur cette autoroute.

Selon l’ADM, 38 ouvrages de rétablissements, dont 14 passages supérieurs, 16 passages inférieurs, 5 passages véhicules, 2 passages piétons et une passerelle sont également prévus dans ce projet.

En termes de financement, ADM a signé avec la Banque européenne d’investissement (BEI), en octobre 2009, une convention de prêt d’un montant de 225 millions d’euros pour la participation au financement de la réalisation de l’autoroute de contournement de Rabat.

LNT
Crédits MAP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables”