mis à jour le

Amidou hospitalisé

L’acteur international marocain Hamidou Benmessaoud, plus connu sous le pseudo d’”Amidou”, est hospitalisé depuis deux mois en France, a-t-on appris auprès de son épouse.

“Son état de santé vient d’être jugé critique”, a confié à la MAP Mme Hamidou, dans une déclaration au téléphone depuis l’hôpital parisien de Beaugeon, où elle se trouve au chevet de son mari.

Mme Hamidou a indiqué que la famille ne voulait pas communiquer initialement sur cette hospitalisation, mais elle a changé d’avis au vu de l’évolution de l’état de santé du célèbre comédien.

“Nous voulons partager la nouvelle avec son public qui l’aime tant, que ce soit au Maroc ou à l’international, pour qu’il s’associe à nos prières et implore le Très Haut d’accorder prompt rétablissement” à Amidou.

Né le 2 aout 1935 à Rabat, Hamidou Benmessaoud a débuté sa carrière artistique au théâtre en France aux côtés de Madeleine Renaud et Jean-Louis Barrault dans Les Paravents de Jean Genet en 1961.

Ses premiers pas au cinéma remontent à cette même année grâce au célèbre cinéaste français Claude Lelouch dont il devient un acteur fétiche. Depuis, il enchaîne les rôles aussi bien au cinéma qu’à la télévision, en France, au Maroc et aux Etats-Unis.

En 1969, il tourne pour la première fois dans un film marocain, “Soleil de printemps”, de Latif Lahlou. S’en suivront d’autres participations, notamment le rôle principal dans “Lalla Hobbi” de Mohamed Abderrahmane Tazi, en 1997.

Amidou s’est également illustré outre-atlantique, notamment dans les films “Ronin”, du cinéaste américain John Frankenheimer (1998), ou dans “Spy Game” de Tony Scott, où il a côtoyé Robert Redford et Brad Pitt.

En 2011, il participe au quatrième téléfilm de la série française à succès “Aïcha”, réalisée par la cinéaste et actuelle ministre déléguée française chargée de la Francophonie Yamina Benguigui.

Amidou compte à son actif des rôles dans une quarantaine de long-métrages et une dizaine téléfilms.

Le comédien marocain est le lauréat du Prix de l’interprétation masculine du Festival international de Rio pour son rôle dans “La Vie l’amour et la mort” de Claude Lelouch (1969).

En 2005, il reçoit un trophée en son honneur lors de la cérémonie d’ouverture du Festival international du film de Marrakech.

Amidou est le père de la comédienne Souad Hamidou.

LNT
Crédits MAP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Paris

AFP

Abus sexuels: les autorités centrafricaines déplorent le non-lieu du parquet de Paris

Abus sexuels: les autorités centrafricaines déplorent le non-lieu du parquet de Paris

AFP

Paris

Paris

AFP

Les opposants gabonais ont évacué l'hôtel particulier de la famille Bongo

Les opposants gabonais ont évacué l'hôtel particulier de la famille Bongo

Etat

AFP

La Guinée équatoriale, un Etat pétrolier, une population pauvre

La Guinée équatoriale, un Etat pétrolier, une population pauvre

AFP

Un Etat du Nigeria crée le "ministère du bonheur"

Un Etat du Nigeria crée le "ministère du bonheur"

AFP

Crise au Togo: un mort de plus

Crise au Togo: un mort de plus

critique

AFP

Troubles en Tunisie: le président Essebsi critique la presse étrangère

Troubles en Tunisie: le président Essebsi critique la presse étrangère

AFP

Kinshasa: tirs de sommation près de la cathédrale après une messe critique envers le pouvoir

Kinshasa: tirs de sommation près de la cathédrale après une messe critique envers le pouvoir

AFP

Elections kényanes: les observateurs de l'UE publient un rapport critique

Elections kényanes: les observateurs de l'UE publient un rapport critique