mis à jour le

AWB affectée par le ralentissement économique

Attijariwafa Bank a vu son résultat net part du groupe (RNPG) baisser de 4,8% à 2,2 milliards de dirhams (MMDH), au titre du 1er semestre 2013, par rapport à l’année précédente, sous l’effet du ralentissement de la croissance et des marchés financiers au Maroc.

La décélération de la performance d’Attijariwafa Bank est également constatable au niveau du résultat net consolidé, qui s’est déprécié de 1,9% à 2,7 MMDH, sous l’effet de l’augmentation du coût du risque, explique un communiqué du groupe bancaire publié lundi par la Bourse de Casablanca.

Les réalisations d’Attijariwafa Bank, 2ème capitalisation boursière à Casablanca, interviennent dans un environnement “moins porteur, marqué par le ralentissement de la croissance économique (hors agriculture), et la contre-performance des marchés financiers au Maroc, ainsi que par une attention accrue aux risques dans ses différents marchés de présence”, explique l’équipe de ladite banque.

Toutefois, le résultat brut d’exploitation a connu, quant à lui, une amélioration notable de 4,6% à 5,1 MMDH, grâce notamment à une croissance maîtrisée des charges d’exploitation (+4,9%, +3,6% hors impact de l’augmentation de capital réservée aux salariés réalisée en 2012), de même que le produit net bancaire, qui s’est apprécié de 4,7% à 9,1 MMDH.

LNT
Crédits MAP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

économique

AFP

Nigeria: le pays s'enfonce dans la crise économique

Nigeria: le pays s'enfonce dans la crise économique

AFP

La Zambie, pays durement touché par la crise économique

La Zambie, pays durement touché par la crise économique

AFP

L'Afrique du Sud, un géant du continent africain face

L'Afrique du Sud, un géant du continent africain face