mis à jour le

Les services étatiques refusent ils le développement de notre pays ? Cas de l'ONEA DORI

Je viens par cette note exprimer mon profond désarroi à l'égard des prestations des services étatiques dans notre pays et plus précisément du cas du guichet ONEA de Dori qui m'a incité à écrire cet article. Depuis le 2 Septembre il est impossible de s'acquitter des factures d'ONEA à Dori parce que tout simplement la caissière est convalescente.

Faut-il vraiment fermer un guichet à cause de l'absence d'une personne dans un pays qui est en quête permanente de ressources financières pour subvenir aux besoins des populations et oser aspirer ainsi à un développement ? De surcroit après toute cette semaine de guichet fermé, ce lundi l'ONEA nous impose des pénalités pour retard de paiements sous peine de couper le robinet ?

Cela est un signe que l'ONEA s'en fout pas mal de leur clientèle et ne fait aucun effort pour leur satisfaction. Il faut reconnaitre quand même que nous les Burkinabè nous sommes honnêtes et tolérants car c'est plutôt l'ONEA qui doit mobiliser les moyens pour que les clients s'acquittent de leurs factures ; c'est une chance que le Burkinabè est prêt à laisser son travail pour aller s'aligner toute la journée pour payer sa facture.

J'ai raté plusieurs heures de services pour espérer régler ma facture et après j'ai appelé la direction de Ouaga et j'étais vraiment surpris de la réponse de ce monsieur dont je me garde de citer le nom mais je cite ses propos : « il faut nous comprendre, on n'avait pas prévu cette situation ». Vous n'avez pas prévu que la caissière serait un jour malade et que gérer c'est aussi prévoir ?

Comme on le dit, l'homme se mesure par ses propos et cela montre la compétence des personnes qui dirigent nos institutions étatiques. Cela se ressent au plus haut niveau de l'échelle, je suis sure que la Direction de Gestions des Ressources en eau, ou l'inspection des services de l'Etat ne sont pas au courant de la fermeture du guichet ONEA de Dori toute la semaine ou s'ils sont au courant ils s'en foutent pas mal. Aucun suivi n'est fait et chacun travaille comme il le souhaite parce que c'est le service de l'Etat ?

Comme l'a posé une écrivaine : l'Afrique refuse t'elle le développement ? Je dirai oui de notre pays, nos institutions étatiques refusent le développement de notre pays parce que comme on aime le dire il y a des gens qui bouffent dans le sous-développement et leur prière est qu'il ait sous-développement. Nous avons des jeunes compétents qui chôment et qui sont en permanente quête d'emplois mais certains préfèrent garder une seule caissière et un guichet unique de paiement pour toute une ville comme Dori qui connait une augmentation démographique ces derniers temps. Pourquoi l'ONEA ne recrute pas un nombre suffisant de caissiers ? Pourquoi devons-nous payer des pénalités de retard que vous-même avez engendrées ? Les clients, les citoyens ont besoin d'explications de votre part Mr le Directeur de l'ONEA Dori ?

Il n'y aura pas de développement sans institutions fortes dirigés par des hommes compétents et soucieux du pays. Chers citoyens et citoyennes, ne nous voilons pas la face, le développement n'est pas un miracle, alors tant que ces cas de l'ONEA, de la SONABEL, les retards au service, les absences sans justifications, les lenteurs de prestations persisteront, nous n'atteindrons jamais le développement. Nous continuerons ainsi de vivre de l'aide des pays développés, de leurs prêts conditionnés.

Par BD.

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

développement

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

AFP

Les filles, clés de la prospérité des pays en développement

Les filles, clés de la prospérité des pays en développement

pays

AFP

RDC: une ex-élue du Congrès américain pour soigner l'image du pays

RDC: une ex-élue du Congrès américain pour soigner l'image du pays

AFP

CPI: le président ivoirien opposé au départ de nouveaux pays africains

CPI: le président ivoirien opposé au départ de nouveaux pays africains

AFP

Nigeria: le pays s'enfonce dans la crise économique

Nigeria: le pays s'enfonce dans la crise économique