mis à jour le

Villes du Burkina Faso : Penser en verticale (hauteur)

Les autorités du Burkina Faso, en lançant la construction de logements sociaux à Bassinko (sortie nord de Ouagadougou), puis à Saponé (trentaine de kilomètres de Ouagadougou), continuent d'élargir la ville de Ouagadougou. A l'inverse, les services, les entreprises sont centralisés en plein c½ur de Ouagadougou. Ainsi, chaque jour des centaines de milliers de personnes parcourent des dizaines de kilomètres pour arriver à leur travail, leur université, leur zone d'activités commerciales... Quelles sont les conséquences de la construction en horizontale (élargissement) des villes ? Quels sont les avantages liés à la construction en verticale ? Eléments de réflexion dans les lignes qui suivent.

En général, les capitales africaines sont plus grandes en superficie que celles occidentales qui sont plus denses (plus de personnes au km2). La ville de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso ne fait pas exception à cette règle. Ainsi, des villages ont été déguerpis et continuent de l'être pour permettre à la ville de s'étendre davantage. Les autorités de leur côté, parcellisent les habitats au lieu de les collectiviser. Cet élargissement a bien évidemment des conséquences.

Des conséquences liées à l'horizontalité des villes.

Les conséquences de l'élargissement des villes sont multiples et se ressentent à plusieurs niveaux :
- Au niveau de l'environnement : le Burkina Faso, ne dispose pas de beaucoup de moyens de transport en commun. Ce qui fait que les populations s'achètent des motos et des voitures. Le trop grand nombre d'engins (deux roues et quatre roues notamment) dans la ville de Ouagadougou pollue beaucoup l'environnement. Cette pollution de l'environnement affecte directement l'air que nous respirons dans les villes et a un impact significatif sur le climat à long terme ;
- Au niveau de la circulation : beaucoup de personnes conduisent un engin. Pendant les heures de pointe, les risques d'accidents sont élevés. D'ailleurs à Ouagadougou, beaucoup d'accidents mettent en scène les engins à deux roues et/ ou à quatre roues.
- Au niveau de la vie en ville : beaucoup de pollution, donc mauvaise qualité de l'air. La résultante de cette pollution de l'air est le nombre élevé de personnes souffrant de maladies respiratoires. En détruisant les villages, les populations sont éloignées des environnements moins pollués ;
- La destruction de vieux quartiers donc d'une partie de l'histoire de nos villes : à Ouagadougou, des quartiers comme Koulouba et Dapoya ont été détruits à la faveur du projet ZACA (zone d'activités commerciales et administratives). Ces quartiers avaient leur histoire. Cette histoire devait se greffer à l'histoire de la ville de Ouagadougou. Dans certaines grandes capitales comme Paris (France) par exemple, de vieux quartiers sont ainsi préservés ;
- Au niveau du transport : les frais engagés par les populations pour l'essence ou le taxi (ou le bus) sont importants.

Les avantages de la construction en hauteur.

La construction en hauteur permet de gagner de l'espace. Elle permet de loger plusieurs ménages dans la superficie dévolue actuellement à un seul ménage. Cela a beaucoup d'avantages :
- L'environnement est protégé : quand les habitats sont proches des centres d'activités, les populations font moins de déplacement. Le rejet du gaz carbonique par les engins est ainsi diminué ;
- La réalisation d'une économie d'argent : en rapprochant les populations de leurs activités, elles déboursent moins de frais pour le carburant ou le transport en commun. Cet argent peut être réinvesti ailleurs ;
- Moins d'accidents et plus de sport : quand le domicile est proche du lieu d'activités commerciales ou administratives, les travailleurs ne traversent pas toute la ville pour s'y rendre. Ils peuvent même marcher. La marche, faut-il le noter, a des effets bénéfiques sur l'organisme. Aussi, quand beaucoup de personnes marchent-elles, il y a moins d'accidents graves ;
- La préservation d'endroits de villégiature pour des repos individuels ou en groupe. Pas besoin de faire de grandes distances pour respirer l'air frais ;

Toutes les villes du monde ont leur histoire. Cette histoire doit être préservée pour les générations à venir. La rénovation des vieux quartiers doit être privilégiée au détriment de leur destruction. Ainsi, les relations sociales et ancestrales sont maintenues. L'histoire du quartier est préservée de cette façon.

La protection de l'environnement doit faire partie des priorités des autorités. Actuellement, le monde subi les affres des changements climatiques. Travaillons donc à ne pas dégrader davantage notre environnement.

La concentration urbaine a beaucoup d'avantages. Pensons-y ! Tout le monde y gagnera sans doute.

Patindé Amandine Konditamdé

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

villes

AFP

En Afrique, les villes explosent mais créent peu de richesse

En Afrique, les villes explosent mais créent peu de richesse

AFP

Marrakech en tête des villes où il fait bon vivre en Afrique

Marrakech en tête des villes où il fait bon vivre en Afrique

AFP

Climat: les maires des grandes villes se mobilisent

Climat: les maires des grandes villes se mobilisent

Burkina

AFP

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

AFP

Religieuse colombienne enlevée: recherches au Mali et au Burkina

Religieuse colombienne enlevée: recherches au Mali et au Burkina

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

Faso

AFP

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

AFP

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

AFP

CAN: Burkina Faso et Cameroun en demi-finales au bout de l'ennui

CAN: Burkina Faso et Cameroun en demi-finales au bout de l'ennui