mis à jour le

Et il faut vivre l'expérience pour savoir de quoi il est question

Aux heures de pointe, les embouteillages sont légion sur certaines voies publiques de la capitale, à cause de leur étroitesse. Et inutile de préciser que pour rallier certains points de Ouagadougou, les habitants souffrent le martyre. Il faut passer des minutes, parfois précieuses, avant de se frayer un passage et poursuivre son chemin. Les usagers de la route, qui empruntent régulièrement l'avenue du Yatenga, qui va de la place du 2 octobre au feu situé après le pont de Baskuy, peuvent (...) - On murmure