mis à jour le

Des signes tangibles pour aller vers la réconciliation

Nommé Premier ministre le 5 septembre 2013 par le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), Oumar Tatam Ly, 49 ans, n'a pas fait durer le suspens concernant le gouvernement qui doit remettre le Mali à flot, après 18 mois de troubles dus à la rébellion touarègue, à la déferlante djihadiste et aux putschistes du 22 mars 2012. Il n'a fallu que trois jours à l'ancien conseiller spécial du gouverneur de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), c'est-à-dire le 8 septembre, pour dévoiler son (...) - Point de vue

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

signes

AFP

Centrafrique: signes avant-coureurs d'un génocide, insiste l'ONU

Centrafrique: signes avant-coureurs d'un génocide, insiste l'ONU

AFP

Centrafrique: signes avant-coureurs de génocide, selon l'ONU

Centrafrique: signes avant-coureurs de génocide, selon l'ONU

AFP

Egypte: 36,2 mds de dollars de contrats signés en trois jours de conférence

Egypte: 36,2 mds de dollars de contrats signés en trois jours de conférence

réconciliation

AFP

Côte d'Ivoire: Soro, ex-chef rebelle, "demande pardon"

Côte d'Ivoire: Soro, ex-chef rebelle, "demande pardon"

AFP

Mali: les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation

Mali: les ex-rebelles rejoignent la conférence pour la réconciliation

AFP

Mali: ex-rebelles et opposants boycottent la conférence pour la réconciliation

Mali: ex-rebelles et opposants boycottent la conférence pour la réconciliation