mis à jour le

Tennis : SERENA WILLIAMS EST BIEN LA REINE

L'Américaine a remporté son 17è titre du Grand Chelem en battant trois sets à un Victoria Azarenka en finale de l'US Open à New York Cinquième titre à l’US Open pour un 17è titre du Grand Chelem… Nous n’énumérons pas le palmarès de Roger Federer, mais bel et bien celui de Serena Williams. Dimanche soir, la numéro un mondiale a encore garni un peu plus son armoire à trophées en dominant, comme l’an passé, une Victoria Azarenka courageuse mais au final impuissante face à la détermination de l’Américaine. Après 2h45 de jeu et de rebondissements improbables dans ce match gagné en trois sets (7-5, 6-7, 6-1), Serena a finalement conservé son titre en remportant son neuvième titre de la saison, son 55è en carrière, pour devenir la joueuse la plus âgée à s’imposer à New York à bientôt 32 ans et la première numéro un mondiale sacrée à Flushing Meadows depuis Justine Henin en 2007. Pourtant dès le début de la partie, l’Américaine a eu du mal à poser sa main sur ce match. Ses premières balles ont été rares et le vent tourbillonnant lui a posé bien des soucis pour conserver le break qu’elle a obtenu dans les premiers instants de la partie. Bien plus saignante sur ses mises en jeu, Vika Azarenka a montré à son adversaire qu’elle n’était pas là pour repartir avec une bulle, comme Na Li en demi-finale, pour ne prendre qu’un exemple récent. Poussant souvent Serena à la faute, c’est avec conviction qu’elle a tenu le choc jusqu’à 5-5 dans le premier set… avant de lâcher prise. En un coup d’accélérateur, Serena Williams a enlevé la première manche (7-5) et mené ensuite 4-1 dans la deuxième avec un double break en poche. Mais l’Américaine a beau avoir gagné 16 titres majeurs, elle n’en est pas moins émotive. Deux fois, elle a servi pour le match (à 5-4 et à 6-5) et deux fois, Azarenka a refait son retard sans avoir à défendre une balle de match. De plus en plus fébrile, l’Américaine a fini par céder la manche après un jeu décisif qui lui a filé entre les doigts (8/6). Et s’est vue embarquée dans un troisième set qu’elle aurait pu largement éviter. Malgré ce rebondissement inattendu, Victoria Azarenka n’en a pas profité pour relancer la machine dans le dernier acte. Prise à la gorge par son adversaire plus déchaînée que jamais, la Bélarusse n’a pu que constater les dégâts. Avec encore un double break à combler, Azarenka a rendu les armes en perdant son service une troisième fois dans ce dernier set. Un énième coup sur la tête dont elle ne s’est pas remise cette fois-ci. Et qui a envoyé quelques minutes plus tard Serena Williams au firmament. Avec ce 17e titre majeur, Serena Williams se rapproche irrésistiblement de Chris Evert et Martina Navratilova qui n’ont plus qu’une longueur d’avance (18). Mais la numéro 1 mondiale est encore loin de Steffi Graf qui reste la référence en la matière avec 22 sacres en Grand Chelem à son compteur.

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

tennis

AFP

Jeux de la Francophonie: jonglages, coups de fesses et balle de tennis

Jeux de la Francophonie: jonglages, coups de fesses et balle de tennis

Rodolph TOMEGAH

Tennis : Tsonga désigné N

Tennis : Tsonga désigné N

Steven LAVON

Cameroun: la naturalisation par le Togo de deux joueuses de tennis fait grosse polémique

Cameroun: la naturalisation par le Togo de deux joueuses de tennis fait grosse polémique