mis à jour le

RDC: les rebelles du M23 attendent la délégation du gouvernement

Les rebelles congolais du Mouvement du 23-Mars (M23) attendaient lundi à Kampala la délégation du gouvernement de République démocratique du Congo (RDC) pour reprendre les pourparlers de paix comme l'ont exigé la semaine dernière les chefs d'Etat des Grands Lacs.

"Tous les membres de notre délégation sont ici" dans la capitale ougandaise, où une première phase de pourparlers lancée en décembre, avait été suspendue en mai sans réelle avancée, a affirmé à l'AFP le chef de la délégation du M23 René Abandi.

"Nous attendons l'arrivée de la partie gouvernementale pour reprendre les pourparlers", a-t-il ajouté, "nous voulons ces négociations de paix et nous sommes prêts".

"Nous serons arrivés ce soir" à Kampala, a indiqué pour sa part à Kinshasa François Muamba, qui présidera la délégation gouvernementale en tant que coordonnateur du Mécanisme national de suivi (MNS) de l'accord-cadre d'Addis Abeba, signé fin février par 11 pays africains.

"Il s'agit d'une délégation restreinte tel que prévu" par le règlement intérieur du dialogue de Kampala, a indiqué M. Muamba à l'AFP, "nous serons autour de huit".

Le ministre des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, "suivra par la suite", a indiqué à l'AFP, sans plus de précision, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende.

Des sources au sein du cabinet du médiateur ougandais, le ministre de la Défense Crispus Kiyonga, n'ont pu préciser quand les pourparlers reprendraient effectivement.

Les chefs d'Etat de la Conférence internationale sur les Grands Lacs (CIRGL), dont celui de RDC Joseph Kabila, ont exigé jeudi lors d'un sommet à Kampala, la reprise "sous trois jours" des pourparlers entre Kinshasa et le M23 qui s'affrontent depuis mai 2012 dans la province minière orientale du Nord-Kivu.

Les discussions devront être "conclues dans les 14 jours", ont également décidé les dirigeants des onze pays membres de la CIRGL (Angola, Burundi, Centrafrique, Congo, RDC, Kenya, Rwanda, Soudan, Tanzanie, Ouganda, Zambie).

Fin août, l'armée de RDC (FARDC), épaulée par une nouvelle brigade d'intervention déployée par l'ONU dans l'est congolais pour en éradiquer les groupes armés qui y pullulent, a mené une offensive pour déloger le M23 des abords de Goma, capitale du Nord-Kivu, dont il s'était emparé durant une dizaine de jours fin novembre 2012.

L'opération militaire a repoussé le M23 à une trentaine de km de Goma, dont les rebelles avaient accepté de se retirer en novembre contre l'ouverture de négociations avec Kinshasa.

Le M23 est formé d'anciens rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), intégrés au sein des FARDC après un accord, signé le 23 mars 2009. Ils se sont mutinés en avril 2012, estimant que Kinshasa n'avait pas respecté les termes de l'accord et ont formé le M23 un mois plus tard.

L'accord-cadre d'Addis-Abeba a notamment signé par le Rwanda et l'Ouganda, des voisins de la RDC accusés par des experts de l'ONU - malgré leurs démentis - de soutenir le M23. Par cet accord, les signataires s'engagent à soutenir les efforts de pacification de l'Est congolais, en proie à une instabilité chronique depuis deux décennies.

 

AFP

Ses derniers articles: Le nouveau président ghanéen Nana Akufo-Addo, un avocat libéral et persévérant  Gambie: l'UA condamne le revirement du président Jammeh  Côte d'Ivoire: Ouattara veut une "forte majorité" aux législatives 

rebelles

AFP

Soudan du Sud: 56 rebelles et 4 soldats tués dans des combats

Soudan du Sud: 56 rebelles et 4 soldats tués dans des combats

AFP

Nigeria: des rebelles revendiquent une attaque contre un oléoduc

Nigeria: des rebelles revendiquent une attaque contre un oléoduc

AFP

RD Congo: dix morts dans des combats entre l'armée et de présumés rebelles ougandais

RD Congo: dix morts dans des combats entre l'armée et de présumés rebelles ougandais

M23

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

AFP

RDC: plus de 350 membres de l'ex-rébellion congolaise du M23 amnistiés

RDC: plus de 350 membres de l'ex-rébellion congolaise du M23 amnistiés

AFP

RDC: la vie a repris, mais l'occupation par le M23 a laissé des traces

RDC: la vie a repris, mais l'occupation par le M23 a laissé des traces

gouvernement

AFP

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

AFP

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations