mis à jour le

A partir de ce lundi ,trois députés en grève de la faim

Trois de mes collègues députés retirés de l'assemblée nationale constituante ( ANC ) ont décidé d'entamer une grève de la faim le lundi 9 septembre.
Après quarante cinq jours de protestations tout azimut de l'opposition unifiée, soutenue par une cinquantaine de députés ayant gelé leurs activités au sein de l'assemblée et par des centaines de milliers de citoyens et citoyennes, les tentatives d'approche vers la troïka, orchestrées par les quatre organismes parrains du débat national, ont échoué.
Nous entrons donc dans la 2ème mi-temps de cette crise nationale dont l'épicentre est la demande de suspension ou de l'amendement du texte régulant les pouvoirs publics transitoires (l'OPP ou mini-destour de cette période transitoire) et son remplacement par un texte compatible avec les demandes de l'opposition et des organismes nationaux parrainant le débat national (mise en place d'un gouvernement de salut national et réduction des prérogatives de l'assemblée).
Pour la Troïka, l'OPP est intouchable et le gouvernement actuel pourrait démissionner dés la finalisation des travaux de l'assemblée. Cette proposition évite donc la procédure essentielle à la sortie de crise. Elle trompe l'opinion publique et internationale en plaçant le curseur des divergences sur le plan des délais (2 semaines pour l'opposition au lieu de 4 pour la troïka).
Laisser l'OPP en place, c'est reprendre le cours des choses au point où on les a laissé le 25 juillet 2013.

Est il utile de rappeler qu'après l'assassinat de Chokri Belaid et la démission du chef de gouvernement Hamadi Jebali, et en acceptant de négocier dans le cadre de l'OPP, l'opposition a dû se plier au bout de plusieurs semaines de pourparlers avec la Troïka à admettre un gouvernement d'union nationale présidé par un membre d'Ennahdha car le texte n'offre pas une autre option.
Et nous avons vu depuis ce qu'a fait la Troïka de ses engagements en particulier vis à vis de l'indépendance des ministères régaliens (intérieur et justice en particulier)...
Par Selma Mabrouk ,députée  à l’ANC

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

députés

AFP

Côte d'Ivoire: les électeurs aux urnes pour choisir les députés

Côte d'Ivoire: les électeurs aux urnes pour choisir les députés

AFP

Burundi: les députés votent en faveur d'un retrait de la CPI

Burundi: les députés votent en faveur d'un retrait de la CPI

AFP

Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés

Les Marocains aux urnes pour choisir leurs députés

grève

AFP

Kenya: des représentants syndicaux écroués pour la grève des médecins

Kenya: des représentants syndicaux écroués pour la grève des médecins

AFP

Kenya: la justice donne 5 jours aux médecins pour cesser la grève

Kenya: la justice donne 5 jours aux médecins pour cesser la grève

AFP

Côte d'Ivoire: poursuite de la grève des fonctionnaires

Côte d'Ivoire: poursuite de la grève des fonctionnaires

faim

AFP

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

AFP

CAN: Sénégal-Cameroun en quarts, faim de Lions et revanche 2002

CAN: Sénégal-Cameroun en quarts, faim de Lions et revanche 2002

AFP

Dans le Soudan du Sud en crise, la sécheresse et la faim sévissent aussi

Dans le Soudan du Sud en crise, la sécheresse et la faim sévissent aussi