mis à jour le

Crise tunisienne :

Par Mustapha Stambouli
Il faut être aveugle pour ne pas constater l'échec de la classe politique. Ceci, étant, comment peut-on sortir de cette impasse avec le minimum de dégât ?

On est tenté de dire, et si on effaçait tout et on revient à la case départ.

Quels seront les scénariis possibles garantissant la pérennité de l'Etat et assurant une transition qui nous amènera in fine à des élections libres et l'adoption d'une Constituante acceptée par le peuple tunisien.

(I) Remettre le pays à l'institution militaire qui se chargera d'organiser une conférence nationale souveraine avec sa garantie. Faute de consensus au bout d'un mois, cette institution procédera à la mise en place d'un exécutif intérimaire en attendant un consensus. Si au bout de trois mois, aucun accord n'est enregistré, l'institution militaire désignera un panel d'une trentaine de personnalités pour faire la synthèse entre la Constitution de 59 et la dernière version de la constitution en cours de finalisation. Ce panel devrait remettre son projet au bout de deux mois afin de le soumettre à référendum. Si le blocage persiste au niveau de la Conférence nationale, l'institution militaire fera appel aux Nations Unies pour organiser des élections libres sous sa supervision avec un code électoral préconisant le vote à deux tours sur les personnes et non sur les listes.

(II) Si le scénario 1 n'a pas été accepté par toutes les composantes des Forces vives de la Nation, il ne restera qu'un scénario préconisant de remettre le pays aux Nations Unies pour gérer l'ultime transition. C'est une solution douloureuse mais elle nous évitera perte de temps et banqueroute.

Personnellement, je préfère la première démarche. Ne rien faire, c'est la faillite de l'Etat et l'effondrement de l'économie et c'est

( III ) le FMI qui dirigera le pays sous une forme déguisée.

A nous de choisir : sortir par la grande porte sans intervention de quiconque ou l'acceptation de l'un des 3 scénariis.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

crise

AFP

RDC: l'Eglise mobilise pour le respect de l'accord de sortie de crise

RDC: l'Eglise mobilise pour le respect de l'accord de sortie de crise

AFP

Crise de l'électricité

Crise de l'électricité

AFP

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

FMI

AFP

Gabon: le FMI accorde un crédit de 642 millions de dollars

Gabon: le FMI accorde un crédit de 642 millions de dollars

AFP

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

AFP

Le FMI lance une bouée de sauvetage financière

Le FMI lance une bouée de sauvetage financière