mis à jour le

Le SAES décide de suspendre les cours

Las d'attendre que les autorités de l'université Cheikh Anta Diop tiennent leurs promesses, le syndicat autonome de l'enseignement supérieur a décidé de passer à la vitesse supérieure. Les syndicalistes ont annoncé ce lundi 9 septembre par la voix de leur chargé de communication qu'ils vont boycotter les cours jusqu'à nouvel ordre. Le SAES attend des autorités l'approbation du budget de l'université, le paiement des bons d'étude, des assurances, des primes de recherche dus aux enseignants, en plus des heures supplémentaires pour le personnel de l'université.
Malgré les assurances du recteur de l'université, le sieur Saliou Ndiaye, qui leur a assuré qu'une partie de ces revendications vont être satisfaites dans les prochaines heures et que l'argent est déjà disponible, le SAES a décidé de mener à bout son plan d'action en attendant d'y voir plus clair. En effet, la semaine dernière, c'est au cours de leur sit-in qu'un représentant du recteur est venu leur promettre la même chose. Ils avaient par la suite décidé de sursoir à leur mot d'ordre de grève. Mais les promesses n'ont pas été tenues affirment les enseignants.
Ce faisant, le SAES, soutenu par le SUDES et le SATUD qui regroupe le personnel de l'UCAD, dit compter mener cette fois la lutte jusqu'au bout en attendant ce mercredi. Le jour où ils vont évaluer la situation et savoir la suite à donner à leur mouvement d'humeur.
Rewmi.com/ O.N

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye