mis à jour le

L’APC de Béjaïa fermée par des parents d’élèves

Les 300 élèves de l'école primaire Fatma n'Soumer, située dans le quartier de Sidi El Mouhoub, dans la haute ville de Béjaïa, n'ont pu rejoindre les bancs de l'école hier, jour de la rentrée des classes. Le responsable de l'établissement a tout simplement renvoyé les élèves, évoquant des travaux de construction à l'intérieur de l'établissement. Quelques heures plus tard, une cinquantaine de parents d'élèves ont fermé l'APC de Béjaïa pour protester contre cette situation jugée «anormale». «Nous avons fermé le siège de l'APC pour dénoncer cette situation qui perdure à l'école primaire Fatma n'Soumer», a déclaré Oukaci Farès, un des parents d'élèves concernés.   Le président de l'APC a d'abord déclaré ne pas être au courant de la situation, avant de promettre d'engager une entreprise dès aujourd'hui pour achever les travaux, selon notre interlocuteur. «Tout cela n'est pas normal. Avec tout l'argent qu'il y a, les pouvoirs publics n'arrivent pas à préparer convenablement une petite école primaire pour la rentrée !», a contesté Oukaci Farès, en assurant que les parents des élèves de cette école resteront mobilisés jusqu'à ce que leurs enfants puissent reprendre les cours.

Bejaïa

présidentielle algérienne

Dans tous les cas, le vainqueur, c'est l'abstention

Dans tous les cas, le vainqueur, c'est l'abstention

La rédaction

L'Algérie s'acharne sur les défenseurs des droits de l'Homme

L'Algérie s'acharne sur les défenseurs des droits de l'Homme

Benoit DOSSEH

JSM Bejaïa enrôle Kamel Djabour

JSM Bejaïa enrôle Kamel Djabour

parents

AFP

Nigeria: les écolières libérées par Boko Haram retrouvent leurs parents

Nigeria: les écolières libérées par Boko Haram retrouvent leurs parents

AFP

Nigeria: Boko Haram rend

Nigeria: Boko Haram rend

AFP

Nigeria: les parents des lycéennes disparues de Dapchi dénoncent des failles sécuritaires

Nigeria: les parents des lycéennes disparues de Dapchi dénoncent des failles sécuritaires