mis à jour le

Le nouveau gouvernement : LES NOUVEAUX, LES RECONDUITS ET LES REVENANTS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La nouvelle équipe gouvernementale est composée de 34 membres dont 15 anciens ministres et de nouvelles figures connues à des degrés divers du grand public 

Les choses sont finalement allées assez vite pour la formation du nouveau gouvernement. Nommé jeudi dernier, le nouveau Premier ministre a dévoilé hier la liste de son gouvernement. Oumar Tatam Ly dirigera une équipe de 34 membres dont 5 ministères délégués.

A la lecture de la liste, l'on constatera que la nouvelle équipe est un mélange de nouvelles figures et d'anciens ministres. Ainsi, l'on retrouve des anciens ministres ayant servi  quand l'Adema était au pouvoir, d'autres sous le régime de consensus de Amadou Toumani Touré, et une troisième catégorie ayant participé à la Transition.

Ainsi, le général Moussa Sinko Coulibaly, ministre de l'Administration, territoriale, de la Décentralisation et de l'Aménagement du territoire dans la précédente équipe dirigera le département de l'Administration territoriale. Tiéman Hubert Coulibaly qui était à la tête du ministère des Affaires étrangères, lui, se retrouve aux Domaines de l'Etat et des Affaires foncières. Abdel Karim Konaté, ancien ministre de l'Industrie et du Commerce, avant d'occuper le portefeuille des Finances dans le dernier gouvernement de Diango Cissoko revient au Commerce qui est désormais séparé de l'Industrie.

Ousmane Ag Rhissa se trouve également en terrain bien connu puis qu'il revient au même département de l'Environnement et de l'Assainissement. Dans l'ordre protocolaire, un autre collègue de la Transition le suit directement. Il s'agit du colonel Abdoulaye Koumaré qui retrouve le même poste de l'Equipement et des Transports qu'il occupait sous la Transition. C'est le cas également de Bruno Maïga à la Culture.

Le ministre de l’Education, l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Bocar Moussa Diarra dans le dernier gouvernement de Diango Cissoko, a désormais en charge de la Fonction publique.

Les autres revenants sont d'anciens ministres ayant servi sous les deux précédents régimes de l'ère démocratique. Ainsi, Soumeylou Boubèye Maïga retrouve le ministère de la Défense et des Anciens combattants, poste qu'il avait occupé du temps où l'Adema était au pouvoir, avant de revenir au gouvernement sous Amadou Toumani Touré en tant que ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Le colonel Sada Samaké qui fut ministre de l'Administration territoriale et de la Sécurité dans la deuxième moitié des années 90  est de retour et retrouve la Sécurité qui est érigée en département autonome.  Moustapha Dicko qui avait été par deux fois ministre de l'Education retrouve l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Mme Bouaré Fily Sissoko qui avait eu à diriger les Domaines de l'Etat, des Affaires foncières et de la Communication est à la tête du département de l'Economie et des Finances dans la nouvelle équipe. L'ancien ministre de l'Energie et des Mines sous le régime de l'Adema, Cheickna Seydi Ahamadi Diawara est nommé ministre du Plan et de la Prospective. Toujours dans les années 90, Mohamed Diarra qui fut ministre des Droits de l'Homme gérera le portefeuille du Logement dans la nouvelle équipe.

D'autres ministres ayant servi sous la gouvernance de Amadou Toumani Touré font également leur retour. C'est le cas du nouveau ministre du Développement rural Bokary Téréta qui avait en charge le département de l'Elevage et de la Pêche. Idem pour Mme Berthé Aïssata Bengaly, ancien ministre de la Promotion de la Femme, de l'Enfant et de la Famille qui revient avec l'Artisanat et le Tourisme. Au total l'on compte 15 anciens ministres. Le reste de l'équipe est constitué de nouvelles figures connues à des degrés divers du grand public.

Un autre constat important à la lecture de la liste de la nouvelle équipe gouvernementale est la création d'un ministère de la Réconciliation nationale et du Développement des Régions du Nord. La création de ce nouveau département  n'est en fait pas une surprise puis que dans son discours d'investiture, le président Ibrahim Boubacar Keïta a retenu la réconciliation comme « la priorité la plus pressante ». Ce poste est confié à un proche du nouveau président, en la personne de Cheick Oumar Diarrah, ancien ambassadeur qui arrive à la troisième place dans l'ordre protocolaire.

Parmi la jeune génération, l'entrée la plus remarquée est sans doute, celle du maire de la Commune IV et qui était candidat à l'élection présidentielle, Moussa Mara qui hérite de l'Urbanisme et de la Politique de la ville. L'on remarquera d'ailleurs que Moussa Mara est le seul candidat à la présidentielle à figurer dans l'équipe. Il faut sans doute rappeler qu'il était membre d'un « Collectif des candidats à l'élection présidentielle » qui avait appelé à voter pour Ibrahim Boubacar Keïta au second tour.

S. TOGOLA

 

Décret 2013-721 P-RM du  08 septembre 2013 portant nomination des membres du gouvernement

Le président de la République

Vu la Constitution ; 

Vu le Décret N°2013-720/P-RM du 05 septembre 2013 portant nomination du Premier ministre ;

Sur proposition du Premier ministre 

Décrète : 

Article 1 : Sont nommés membres du gouvernement en qualité de :

1. Ministre de la Justice, Garde des Sceaux 

Mohamed Ali Bathily

2. Ministre de la Défense et des Anciens Combattants  

Soumeylou Boubèye Maïga

3. Ministre de la Réconciliation nationale et du Développement des Régions du Nord  

Cheick Oumar Diarrah

4. Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale  

Zahabi Ould Sidi Mohamed

5. Ministre de l'Economie et des Finances  

Mme Bouaré Fily Sissoko

6. Ministre de la Sécurité  

Colonel Sada Samaké

7. Ministre du Développement rural  

Dr Bokary Tereta

8. Ministre de l'Administration territoriale  

Général Moussa Sinko Coulibaly

9. Ministre du Plan et de la Prospective  

Cheikna Seydi Ahamadi Diawara

10. Ministre des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières  

Tiéman Hubert Coulibaly

11. Ministre du Commerce  

Abdel Karim Konaté

12. Ministre de la Fonction publique  

Bocar Moussa Diarra

13. Ministre de l'Environnement et de l'Assainissement  

Ousmane Ag Rhissa

14. Ministre de l'Equipement et des Transports 

Colonel Abdoulaye Koumaré

15. Ministre du Travail et des Affaires sociales et humanitaires  

Hamadoun Konaté

16. Ministre du Logement 

Mohamed Diarra

17. Ministre de l'Urbanisme et de la Politique de la ville  

Moussa Mara

18. Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de l'Enfant 

Mme Sangaré Oumou Ba

19. Ministre de l'Education nationale 

Mme Togola Jacqueline Togola

20. Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique 

Moustapha Dicko

21. Ministre de la Santé et de l'Hygiène publique  

Ousmane Koné

22. Ministre de l'Energie et de l'Hydraulique  

Frankaly Keïta

23. Ministre de la Culture

Bruno Maïga

24. Ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle  

Mahamane Baby

25. Ministre de  l'Artisanat et du Tourisme 

Mme Berthé Aissata Bengaly

26. Ministre de l'Industrie et des Mines  

Dr Boubou Cissé

27. Ministre des Maliens de l'extérieur  

Dr Abdramane Sylla

28. Ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies de l'Information 

Jean Marie Sangaré

29. Ministre de la Jeunesse et des Sports 

Me Mamadou Gaoussou Diarra

30. Ministre délégué auprès du ministre de l'Administration territoriale chargé de la Décentralisation 

Malick Alhousseïni

31. Ministre délégué auprès du ministre du Développement rural, chargé de l'Elevage, de la Pêche et de la Sécurité alimentaire 

Nango Dembélé

32. Ministre délégué auprès du ministre de l'Administration territoriale, chargé des Affaires religieuses et du Culte 

Tierno Amadou Omar Hass Diallo

33. Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du Budget  

Madani Touré

34. Ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé de la Promotion des investissements et de l'Initiative privée  

Moustapha Ben Barka

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

gouvernement

AFP

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

AFP

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations