mis à jour le

Manifestation de commémoration pour Mohamed Brami, 7 septembre 2013, Tunis / REUTERS
Manifestation de commémoration pour Mohamed Brami, 7 septembre 2013, Tunis / REUTERS

Les députés de l'opposition tunisienne sous pression

Des élus boycottant les travaux de l'ANC se retrouvent assignés au tribunal administratif.

«Prière de se présenter d’urgence au bureau d’ordre de l’Assemblée nationale constituante».

C’est le SMS reçu par une soixantaine de députés de l’ANC tunisienne, qui  en boycottent les travaux depuis fin juillet 2013, rapporte RFI.

Plusieurs parlementaires des partis Ennahda, Congrès pour la République (CPR) et Wafa ont déposé une plainte contre ces élus en retrait auprès du tribunal administratif, explique RFI. Objectif: réclamer le remboursement de leurs indemnités parlementaires du mois d’août.

Pour Nadia Chaabane, membre de l’opposition, cette requête est un moyen pour la Troïka d’intimider les députés en retrait. Elle dénonce «une situation absurde», d’autant plus que selon elle, les élus retirés avaient déjà «rendu cet argent aux caisses de l’Etat».

La députée des Tunisiens de l’étranger Karima Souid, qui affirme également avoir restitué ses indemnités, ajoute pour la radio que cette situation révèle «encore une fois le niveau des débats au sein de cette Assemblée nationale constituante».

Selon la radio, les parlementaires d’opposition se sont retirés en masse de l’ANC et réclament sa dissolution depuis l’assassinat du député Mohamed Brami le 25 juillet 2013. Malgré ces tentatives de pression, ils refusent toujours de reprendre les travaux de négociations. Certains ont participé au sit-in du Bardo organisé le 7 septembre 2013, journée de contestation et de commémoration, 40 jours après le meurtre de l’opposant Brami.

Lu sur RFI

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Pour la première fois, un vaccin contre le paludisme va être testé à grande échelle  L'île où les millionnaires africains deviennent encore plus riches  La dernière monarchie absolue d'Afrique veut interdire le divorce 

Mohamed Brahmi

Dialogue national

La Tunisie retient son souffle

La Tunisie retient son souffle

Tunisie

L'opposition veut la chute d'Ennahda

L'opposition veut la chute d'Ennahda

Mobilisation

Vendredi de colère en Tunisie

Vendredi de colère en Tunisie

sit-in

AFP

A Vintimille, sit-in pacifique de migrants qui souhaitent entrer en France

A Vintimille, sit-in pacifique de migrants qui souhaitent entrer en France

AFP

Togo: sit-in de journalistes pour exiger la libération d’un confrère

Togo: sit-in de journalistes pour exiger la libération d’un confrère

AFP

Israël: sit-in d'un millier d'immigrés africains

Israël: sit-in d'un millier d'immigrés africains

Assemblée constituante

faux espoirs

Tunisie: ne plaçons pas trop d'espoirs dans la visite de Hollande

Tunisie: ne plaçons pas trop d'espoirs dans la visite de Hollande

Tunisie

Rien n'est perdu pour la Tunisie

Rien n'est perdu pour la Tunisie

Tunisie

Lettre aux modernistes tunisiens

Lettre aux modernistes tunisiens