mis à jour le

Le FFS reste muet

Le premier secrétaire national du Front des forces socialistes (FFS), Ahmed Betatache, a clôturé hier l'université d'été du parti, qui a rassemblé pendant trois jours 300 de ses militants à Souk El Tenine, à l'est de Béjaïa. Betatache considère que cette université d'été est une étape annonciatrice d'un «travail politique continu». Il a donné rendez-vous pour le cinquantième anniversaire de la naissance du parti, le 29 septembre prochain, et la conférence nationale économique et sociale. L'échéance de la présidentielle de 2014 n'est pas encore à l'ordre du jour. Le parti laisse le soin au conseil national, prévu pour le week-end prochain, de juger de l'opportunité de traiter ou de reporter à plus tard la question et de se positionner par rapport à la participation ou non du FFS à ce scrutin. Dans sa brève allocution de clôture, le premier secrétaire du FFS, réitérant son constat de la situation politique et sociale «très difficile» dans le pays, s'est limité à exhorter les militants de son parti à constituer une «valeur ajoutée» en investissant le terrain des luttes syndicale et politique. Dans ses résolutions, l'atelier consacré aux mouvements sociaux, outre ceux portant sur la femme et la jeunesse, a recommandé d'aller vers la création d'une confédération regroupant les syndicats et autres organisations autonomes, suggérant la levée de tout financement de celles-ci par l'Etat, et, appelant à l'arrêt des atteintes aux libertés syndicales et individuelles.   

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

FFS

La rédaction

FFS : les victimes des événements survenus en Algérie entre 1963 et 1965 considérées comme des chahids

FFS : les victimes des événements survenus en Algérie entre 1963 et 1965 considérées comme des chahids

La rédaction

LNT

Algérie: le FFS boycotte l’ouverture du Parlement

Algérie: le FFS boycotte l’ouverture du Parlement