mis à jour le

Eliminatoires Mondial 2014 : le Burkina en avant

L'équipe nationale du Burkina a battu le Gabon, ce samedi 7 septembre 2013, lors de la 6e journée des éliminatoires de la Coupe du monde, Brésil 2014. Cependant ce temps, le Niger a accroché le Congo, 2-2, à Niamey. Désormais en tête du groupe E, le Burkina disputera en octobre prochain les matchs de barrage qui vont désigner les pays qui représenteront l'Afrique au mondial.

Plus rien semble pouvoir arrêter les Etalons dans leur chevauchée vers le Brésil. En effet, après avoir battu le Congo au retour, puis le Niger, aller-retour, les joueurs burkinabè ont neutralisé les Panthères du Gabon, au cours d'un qu'ils ont dominé de bout en bout. Déterminés, encouragés et soutenus par leur public qui n'a pas marchandé son déplacement dans la cuvette du Stade du 4 août de Ouagadougou, les Etalons ne se sont pas accordé un temps d'observation avec l'adversaire.

Ainsi à la 46e seconde après le début de la partie, les Etalons se sont signalés devant les buts gabonais par Jonathan Pitroipa qui manque malheureusement sa reprise de la balle. Poussé par le public qui voulait visiblement un but assez matinal, le même Jonathan Pitroipa récidive à la 2e minute par une reprise de la tête, mais le portier gabonais était bien inspiré sur le coup.

On joue la 5e minute et l'équipe burkinabè fonctionne bien dans la plupart de ses compartiments sauf son milieu tenu par le capitaine Charles Kaboré et Djakaridja Koné. Paul Put donne de la voie et repositionne ses éléments. Réveillé, Charles Kaboré monte au charbon à la 24e minute mais sa frappe est repoussée par le portier gabonais, Didier Ovono.

Alors que l'attaque burkinabè poussait, la défense conduite d'une main de maître par Bakary Koné soutenu à droite par Mohamed Koffi et Steeve Yago, auteur d'un grand match et à gauche par Jean Noël Lingani, une jeune recrue qui faisait ses premiers pas avec les Etalons et qui a assuré, veillait sur Daniel Cousin et Pierre-Emerick Aubameyang comme du lait sur le feu.

Les efforts des Etalons tardent à être récompensés et le public, par le truchement des radios, a l'oreille à Niamey où se jouait l'autre match du groupe. Alors que le chrono affichait 39 minutes de jeu à Ouagadougou qu'une clameur du public salut le 1er but nigérien face au Congo. Les Etalons redoublent d'efforts pour ouvrir le score dès la première partie mais rien n'y fit, le gardien gabonais est imparable face aux assauts des Burkinabè. La pause intervient sur un score nul et vierge.

Convaincu que l'équipe gabonaise est prenable par le Burkina, les commentaires allaient bon train. Yacouba Ouédraogo, ministre des Sports et Loisirs n'a pas rejoint le salon VIP où étaient conduits les autres membres du gouvernement venus soutenir les Etalons. « Avez-vous le score de Niamey ? C'est finalement comment ? », a-t-il demandé aux journalistes collés qui à une radio, qui à un ordinateur.

Après 15 minutes de repos, les deux formations reviennent sur la pelouse avec une plus grande détermination pour le Burkina. A l'entame de cette 2e partie, les Etalons se montrent fébriles. Le public, las d'attendre, est éc½uré. Mais à la 54e, la délivrance vient de Préjuce Nacoulma. Servi par Jean Nöel Lingani du côté gauche, Préjuce Nacoulma réussit sa reprise de la tête devant Bruno Ecuele, un colosse de près d'1m 90 et bat Didier Ovono.

Les choses tournent désormais mal pour les hommes de Paulo Duarte. Malgré lesquelles occasions qu'ils se sont offertes, les Gabonais n'ont pas réussi à revenir au score. Ils sont ainsi éliminés de la course au Mondial 2014 avec 7 points au compteur. Le Congo, qui était en tête de groupe avec 10 points, a été accroché par le Mena du Niger, 2-2. Les diables rouges comptabilisent désormais 11 points, le Niger a 7 et le Burkina prend la tête avec 12 points.

La prochaine étape des éliminatoires se jouera en octobre 2013. Les Etalons connaitront leur adversaire après un tirage qui sera organisé. C'est une nouvelle page du football burkinabè qui est en train de s'écrire au grand bonheur des amoureux du ballon rond.

Jacques Theodore Balima
Lefaso.net

Burkina

AFP

Pédagogique, ironique, mordant: les moment-clés du débat entre Macron et les étudiants au Burkina Faso

Pédagogique, ironique, mordant: les moment-clés du débat entre Macron et les étudiants au Burkina Faso

AFP

Le Burkina Faso lance la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest

Le Burkina Faso lance la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest

AFP

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France