mis à jour le

Sénat : Blaise Compaoré demande de poursuivre et d'élargir les concertations

Dans un message diffusé ce vendredi soir, Blaise Compaoré a réagi officiellement au rapport du Comité de suivi de la mise en ½uvre des réformes politiques ; comité qu'il avait instruit le 12 août dernier d'établir un rapport circonstancié sur le processus d'opérationnalisation du Sénat. Une semaine après la remise du rapport, Blaise Compaoré maintient que « le e Sénat est une institution d'un grand intérêt pour la démocratie en permettant d'élargir à des composantes non partisanes, la production législative » mais il « appelle le Gouvernement à élargir les concertations à toutes les composantes sociales et politiques pour bien asseoir la pertinence de cette institution républicaine. » L'intégralité de son message.

Le 12 août 2013, j'ai donné des instructions au Premier Ministre et au Ministre d'Etat chargé des relations avec les institutions et des réformes politiques, de convoquer le Comité de Suivi et d'Evaluation de la mise en ½uvre des réformes politiques consensuelles, à l'effet de me soumettre, pour le 31 août 2013, un rapport circonstancié sur le processus d'opérationnalisation du Sénat, assorti de recommandations et propositions appropriées dans un esprit de consolidation des institutions républicaines. Ce rapport m'a été remis le 30 août 2013.

Après avoir pris connaissance des recommandations consensuelles déjà mises en ½uvre suite aux conclusions du Conseil Consultatif sur les Réformes Politiques (CCRP) et analysé les propositions du Comité sur le processus d'opérationnalisation du Sénat institué par la Constitution, je salue la qualité et la pertinence des réflexions.

Je félicite toutes les composantes qui ont pris part activement aux travaux de ce comité ayant abouti à de nouvelles propositions adoptées par consensus.

Le Sénat est une institution d'un grand intérêt pour la démocratie en permettant d'élargir à des composantes non partisanes, la production législative : il mérite, à ce titre, d'être bien compris.

En tant que Président du Faso et garant de l'unité nationale, j'appelle le Gouvernement à élargir les concertations à toutes les composantes sociales et politiques pour bien asseoir la pertinence de cette institution républicaine.

Par ailleurs, j'invite les acteurs politiques à créer et à développer entre eux des échanges constructifs pour un raffermissement continu de la cohésion sociale et un approfondissement de notre processus démocratique.

Ouagadougou, le 06 septembre 2013.

Blaise COMPAORE,
Président du Faso
(Site web : www.presidence.bf)

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

sénat

AFP

Nigeria: le président en "bonne santé", selon le président du Sénat

Nigeria: le président en "bonne santé", selon le président du Sénat

AFP

Mauritanie: le président Aziz annonce un référendum constitutionnel pour supprimer le Sénat

Mauritanie: le président Aziz annonce un référendum constitutionnel pour supprimer le Sénat

AFP

Nigeria: rejet du recours du président du Sénat accusé de fausse déclaration de patrimoine

Nigeria: rejet du recours du président du Sénat accusé de fausse déclaration de patrimoine

Compaoré

AFP

Burkina: suspension du procès du dernier gouvernement Compaoré

Burkina: suspension du procès du dernier gouvernement Compaoré

AFP

Burkina: nouveau report du procès du dernier gouvernement Compaoré

Burkina: nouveau report du procès du dernier gouvernement Compaoré

AFP

Burkina: ouverture et renvoi du procès du dernier gouvernement Compaoré

Burkina: ouverture et renvoi du procès du dernier gouvernement Compaoré