mis à jour le

"L'immigration, c'est le génocide des peuples" : nouvelle attaque contre Cécile Kyenge

La ministre de l'Intégration italienne, Cécile Kyenge, est à nouveau dans la ligne de mire de l'extrême droite en Italie. Les militants du parti Forza Nuova ont déposé, mercredi 4 septembre, trois mannequins maculés de sang factice devant la porte d'un bâtiment administratif de Rome. Leur slogan ? "L'immigration, c'est le génocide des peuples. Kyenge, démission !"

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

génocide

AFP

Attentat déclencheur du génocide au Rwanda: la validité du non-lieu examinée par la justice

Attentat déclencheur du génocide au Rwanda: la validité du non-lieu examinée par la justice

AFP

Un Rwandais condamné en Belgique

Un Rwandais condamné en Belgique

AFP

Belgique: 30 ans requis contre Neretsé, rwandais coupable de génocide

Belgique: 30 ans requis contre Neretsé, rwandais coupable de génocide

nouvelle

AFP

Algérie: nouvelle mobilisation populaire une semaine avant le 1er anniversaire du "Hirak"

Algérie: nouvelle mobilisation populaire une semaine avant le 1er anniversaire du "Hirak"

AFP

Un an après, une nouvelle attaque fait 21 morts dans un village martyr du Mali

Un an après, une nouvelle attaque fait 21 morts dans un village martyr du Mali

AFP

Au Lac Tchad, une nouvelle attaque de Boko Haram fait six morts dans l'armée tchadienne

Au Lac Tchad, une nouvelle attaque de Boko Haram fait six morts dans l'armée tchadienne

attaque

AFP

Au Cameroun, cinq civils tués dans une attaque de Boko Haram près du lac Tchad

Au Cameroun, cinq civils tués dans une attaque de Boko Haram près du lac Tchad

AFP

Burkina: 36 civils tués dans une attaque dans le Nord

Burkina: 36 civils tués dans une attaque dans le Nord

AFP

Attaque de Chinégodar au Niger: les chefs d'etat-major limogés

Attaque de Chinégodar au Niger: les chefs d'etat-major limogés