mis à jour le

France - Libye : Amesys, de la Toile

L'entreprise française Amesys, filiale de Bull, est accusée de "complicité de torture". Elle vendait ses services au régime de Kaddafi pendant la révolte de 2011.

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

France

AFP

Festivités du 14-Juillet et victoire de l'Algérie: 282 interpellations en France

Festivités du 14-Juillet et victoire de l'Algérie: 282 interpellations en France

AFP

Commerce de l'ivoire: la France dénonce les "résistances" de l'Europe

Commerce de l'ivoire: la France dénonce les "résistances" de l'Europe

AFP

Macron en "grand débat" jeudi avec les "diasporas africaines" en France

Macron en "grand débat" jeudi avec les "diasporas africaines" en France

Libye

AFP

Migrants: SOS-Méditerranée et MSF repartent en campagne au large de la Libye

Migrants: SOS-Méditerranée et MSF repartent en campagne au large de la Libye

AFP

L'UA regrette les "ingérences extérieures" en Libye

L'UA regrette les "ingérences extérieures" en Libye

AFP

Affamés, torturés, disparus: l'impitoyable piège refermé sur les migrants bloqués en Libye

Affamés, torturés, disparus: l'impitoyable piège refermé sur les migrants bloqués en Libye

Toile

AFP

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

AFP

Afrique: l'avenir du franc CFA en toile de fond d'un sommet

Afrique: l'avenir du franc CFA en toile de fond d'un sommet

AFP

Afrique: l'avenir du franc CFA en toile de fond d'un sommet

Afrique: l'avenir du franc CFA en toile de fond d'un sommet