mis à jour le

V.Poutine :

La Russie continuera d’aider la Syrie en cas de frappe militaire, a déclaré vendredi 6 septembre le président russe Vladimir Poutine à l’issue du sommet du G20 à Saint-Pétersbourg.
« Vous voulez savoir si nous aiderons la Syrie? Nous le ferons, comme nous le faisons actuellement. Nous lui livrons des armes, nous collaborons dans le domaine économique. J’espère que nous élargirons notre coopération humanitaire, notamment en accordant une aide humanitaire aux civils syriens qui se trouvent actuellement dans une situation difficile », a indiqué M.Poutine à la question de savoir si la Russie aidera la Syrie en cas de frappe militaire.

Concernant l’Egypte

La Russie compte sur une stabilisation rapide de la situation en Egypte et est prête à coopérer avec tout gouvernement légitime de ce pays, a déclaré vendredi le président russe Vladimir Poutine lors de la conférence de presse finale du sommet du G20.

« Nous souhaitons que la situation se stabilise vite en Egypte et nous y contribuerons par tous les moyens. Nous coopérerons avec tout gouvernement légitime. La situation dans ce pays nous inquiète beaucoup », a indiqué M.Poutine.
L’Egypte a été un ami de la Russie pendant plusieurs décennies. Cet Etat occupe une position clé dans le monde arabe, selon lui. « Le fait que ce pays se trouve dans une situation instable est très dangereux pour l’Egypte et pour l’ensemble de la région, parce que si l’Egypte est faible, la situation devient imprévisible », a ajouté le chef de l’Etat russe.
M.Poutine a mis en garde contre la montée du terrorisme en Egypte, surtout dans le Sinaï, qui présente un danger pour Israël, mais aussi pour l’Egypte. Elle permet aux ennemis de l’Egypte de recourir à la force de façon légitime pour garantir leur sécurité.