mis à jour le

Photographier la guerre: pour la gloire ou pour l'Histoire?

Perpignan - Photographier les guerres, leur litanie de souffrances et d'horreurs relève-t-il du sensationnel, du voyeurisme, de la volonté de témoigner pour l'Histoire? Des géants du reportage en ont débattu lors du festival Visa pour l'Image, grand rendez-vous mondial du photojournalisme à Perpignan, dans le sud-est de la France.

"Quand on part à la guerre pour la première fois, on a surtout envie de pouvoir impressionner le monde de la photo", confie Don McCullin, 77 ans, qui a couver...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo