mis à jour le

Rentrée scolaire : un cartable plus léger

Dimanche, les 8,4 millions d'élèves du pays prendront la direction des écoles. Une reprise sans grand changement puisque le débat sur la refonte de la réforme doit se poursuivre cette année encore. Mais le quotidien des enfants va, lui, être modifié. Au primaire. Les écoliers de première et deuxième années porteront des cartables plus légers. Ils auront un programme moins chargé, avec moins de matières et une liste de fournitures allégée. Une nouvelle circulaire fixant un prototype de liste de fournitures scolaires a été adressée aux établissements. Certaines matières littéraires seront fusionnées et le nombre de cahiers pour les matières scientifiques a été réduit. Les écoliers n'auront pas non plus les cahiers d'exercices ou d'activités pour les matières comprenant des livres pratiques. Les enseignants sont sommés de communiquer les détails de leur emploi du temps hebdomadaire aux élèves et aux parents. Au collège. Les élèves doivent désormais choisir entre le dessin et la musique qui étaient jusque-là obligatoires. Les collégiens auront également des travaux dirigés dans d'autres matières (français, anglais, arabe et maths) qui étaient auparavant réservées à la physique et aux sciences naturelles. Il est question, selon une nouvelle circulaire remise aux directions de l'éducation, de réduire le volume horaire et la programmation des travaux dirigés. Les élèves de 2e année auront une heure de plus en arabe et ceux de 3e et 4e années auront une heure supplémentaire d'anglais. Une heure de moins pour les maths avec un TD de plus. Les 4es années auront un nouveau livre de français. La famille de l'éducation affiche déjà ses inquiétudes quant à l'application de ces nouvelles instructions. Premier problème : il n'y aura pas suffisamment de classes pour pouvoir diviser le nombre d'élèves en deux pour les TD, notamment pour les établissements fonctionnant en double vacation. On ne sait pas non plus si les cours de rattrapages destinés aux élèves faibles seront supprimés. Seule grande nouveauté, la Gendarmerie nationale a demandé aux chefs d'établissement un recensement quotidien de leurs élèves, et ce, dans le souci de contrecarrer toute tentative d'enlèvement.        

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

rentrée

AFP

Swaziland: rentrée scolaire exclusivement  chrétienne

Swaziland: rentrée scolaire exclusivement chrétienne

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire

AFP

Gabon: la rentrée scolaire prise en otage par les tensions post-électorales

Gabon: la rentrée scolaire prise en otage par les tensions post-électorales