mis à jour le

Brèves financières de la semaine

Omar Benider monte à 10,26 % de Cartier Saada

M. Omar Benider a acquis sur le marché central, le 26 août 2013, 56 719 actions Cartier Saada, au cours unitaire de 19 dirhams. A la suite de cette transaction, il franchit à la hausse le seuil de participation de 10 % dans le capital de ladite société. Il détient désormais 540 394 actions Cartier Saada, soit 10,26 % du capital de la société.

Dans les douze mois qui suivent ce franchissement de seuil précité, il envisage de poursuivre ses achats sur la valeur.

 

Alliances augmente son capital par conversion des dividendes en actions

L'Assemblée générale extraordinaire du groupe Alliances, tenue le 26 juin 2013, a décidé d'autoriser l'augmentation de capital par conversion optionnelle des dividendes 2012 en actions nouvelles Alliances Développement Immobilier. Suite à cette décision, chaque actionnaire aura l'option de convertir à hauteur de 50 % maximum le dividende de l'exercice 2012 en actions de la société au prix d'émission de 500 dirhams par action.

Selon le groupe Alliances, le montant entier du dividende étant de 20 dirhams par action, partant des déductions faites des retenues légales, le dividende ne peut être concerti qu'à hauteur de 50 % maximum en actions.

Par ailleurs, si le montant du dividende auquel a droit l'actionnaire ne correspond pas à un nombre entier d'actions, il peut verser la différence en espèce pour obtenir le nombre d'actions immédiatement supérieur ou bien recevoir cette différence en espèce pour obtenir le nombre d'actions immédiatement inférieur.

Les actions concernées par cette augmentation de capital porteront jouissance du 1er  janvier 2013.

Rappelons que la période de souscription pour l'exercice de cette option va du 26 août 2013 au 20 septembre 2013.

Enfin, cette opération rentre ans le cadre de la volonté du groupe Alliances de renforcer son assise financière pour faire face à son développement aussi bien au Maroc qu'en Afrique.

 

Maghreb Steel met à jour son programme d'émission de billet de trésorerie

Le CDVM vient de viser la note d'information relative à la mise à jour du programme d'émission de billet de trésorerie de la société Maghreb Steel. Le plafond de ce programme est fixé à 1 500 MDH pour une valeur nominale de 100 000 dirhams. D'une maturité allant de 10 jours à 12 mois, le taux d'intérêt sera déterminé pour chaque émission en fonction des conditions du marché.

Les souscriptions aux billets de trésorerie de la société seront réservées aux détenteurs actuels de billets de trésorerie et aux investisseurs qualifiés. Les allocations lors des souscriptions se feront selon la méthode du «premier arrivé/premier servi», en fonction des souscriptions reçues et des quantités de billets de trésoreries disponibles.

Avec ce programme, Maghreb Steel vise plusieurs objectifs : substituer une partie de la facilité de Caisse et réduire les refinancements en devises des importations de matières premières, faire face à la hausse des besoins en fonds de roulement de la société, diversifier les sources de financement pour une meilleure négociation avec les partenaires financiers de la société et réduire en conséquence les charges financières.

Rappelons qu'au cours de l'exercice 2012, Maghreb Steel a réalisé un chiffre d'affaires de 2 607,14 MDH dont 1 139,84 MDH, soit 42,8 %, générés par l'activité export. Les principaux clients à l'international de l'entreprise sont l'Algérie, la Russie, la Libye et l'Afrique de l'Ouest (Sénégal, Côte d'Ivoire, Congo, Burkina Faso, Cameroun, etc.) avec des parts respectives de 25 %, 11 %, 11 % et 11 % du volume d'affaires export. Le résultat net a été déficitaire pour la seconde année consécutive avec une perte de -423,89 MDH contre -114,04 MDH en 2011.

 

Sanad, un agent général met fin à ses jours

Selon un communiqué de la compagnie d'assurance Sanad du groupe Holmarcom et de l'Amicale des agents généraux de Sanad, «un agent général agréé de la compagnie Sanad a mis fin à ses jours en se jetant du 6ème étage des Tours Balzac à Casablanca le mercredi 28 août vers 11 h».

Très affligée par ce terrible drame, la compagnie Sanad tient à préciser, suite à ce qui a été relayé par certains supports de presse, que «l'agence du défunt qui fait partie de son réseau d'agents généraux depuis octobre 2010, avait des retards de paiement de primes, loin d'être inhabituels dans le secteur», ajoutant que «l'agence n'était cependant pas en situation de contentieux avec la compagnie».

 

Moussa Diop

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables”