mis à jour le

Petit conseil

J’aimerais souffler un petit conseil à l’oreille du grand journaliste et chroniqueur Soufiane Ben Farhat victime de la terreur islamiste nahdhaoui :
La grève de la faim que tu as décidé d’entamer est un moyen de résistance trop subtil et trop raffiné pour espérer qu’il puisse émouvoir les dictateurs terroristes en place en Tunisie.
Il ne te servira qu’à endurer les morsures de la faim et accessoirement à perdre quelques kilos, et je ne pense pas que ce soit là ton objectif.
N’oublie pas que ces bandits au pouvoir ont laissé des grévistes ( les leurs ) mourir de faim, sans aucun état d’âme.
Tu possèdes cependant une arme qu’ils redoutent et qui les fait trembler: ta plume.
Utilise-la à fond pour dénoncer leurs man½uvres et leur incompétence.

L’ironie noire de Tahar Ben Hassine quand il dit « que tu as tort d’inviter le terroriste Hamza Hamza » est plus payante avec les sanguinaires que tu as en face:

Ecoutez si Tahar

Ksibi Absattar qui te soutient