mis à jour le

Aminata Diallo maintenue en détention- Le parquet juge les faits ‘’trop graves’’

Le juge a encore rejeté mercredi la demande de liberté provisoire de la dame Aminata Diallo condamnée pour outrage à magistrat dans l'exercice de ses fonctions. Les avocats de la défense auront tout tenté à cet effet, mais le parquet est resté inflexible, estimant que la secrétaire de greffe traînée à la barre est coupable de «faits trop graves». Pour justifier ce refus, le parquet a recouru au facteur de «trouble à l'ordre public» qui pourrait résulter de la mise en liberté de la dame. De quoi mettre les avocats de la défense hors d'eux. Ils ont soutenu que leur cliente ne présente aucun risque sur ce plan, encore moins pour la subornation de témoins ou la disparition de preuves, selon Me Ndéné Ndiaye. Pour sa part, Me Leyti Ndiaye estime que la mise en cause mérite indulgence, elle qui a capitalisé 33 années d'expérience dans son travail, avec un casier judiciaire ''nickel''.

Pour rappel, cette secrétaire de greffe en service au Tribunal départemental de Dakar avait été placée sous mandat de dépôts depuis mercredi dernier. Il lui est reproché d'avoir fait usage de pratiques illégales pour l'obtention d'un certificat de nationalité au profit d'un de ses protégés. La juge qui devait apposer sa signature sur la requête ayant demandé une copie littérale de l'extrait de naissance des parents du requérant qui est d'origine étrangère, Aminata Diallo s'est déplacée pour lui demander des explications, dit-on. Des témoins affirment que sur place, elle aurait été chassée par la juge. Mais révulsée, elle se serait mise à traiter la magistrate de tous les noms d'oiseau, poursuivant ses «insanités» jusque dans les couloirs du tribunal.

Durant l'audience, l'accusée est restée de marbre, enveloppée dans un majestueux boubou traditionnel. L'affaire a été mise en délibéré pour le vendredi 6 septembre.

Enquete

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

juge

AFP

Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina

Un militaire français jugé mardi pour des agressions sexuelles au Burkina

AFP

Libye: le Parlement juge "nul" un accord sur l'immigration

Libye: le Parlement juge "nul" un accord sur l'immigration

AFP

Hissène Habré, un bourreau implacable jugé 25 ans après sa chute

Hissène Habré, un bourreau implacable jugé 25 ans après sa chute