SlateAfrique

mis à jour le

Le houblon enivre le Zimbabwe

Au Zimbabwe, l’économie de la bière est florissante —et apparemment, ce n’est que le début.

Le 7 septembre, How We Made It In Africa reprenait les propos de la banque d'investissement Renaissance Capital, pour qui la croissance de ce secteur se poursuivra dans le futur. D’ailleurs, dans un rapport sur le sujet, elle encourage à acheter des parts de la Delta Corporation, une entreprise productrice de bière.

La banque indique que les Zimbabwéens consomment en moyenne 14 litres de bière par personne en une année. C’est plus que la moyenne d’Afrique subsaharienne, qui ne culmine qu’à 10 litres, et bien plus que de nombreux pays, comme par exemple l'Ethiopie (0,19 litre). Pour Renaissance Capital, le marché zimbabwéen a encore un très fort potentiel et la consommation de bière ne pourra qu’augmenter.

Toutes les conditions sont réunies pour assurer l’expansion de Delta Corporation. Récemment, celle-ci a profité de la dollarisation de l’économie zimbabwéenne pour prospérer.

«En 2010 (première année en dollars), la société a connu une croissance de 100% », peut-on lire dans le rapport.

Par ailleurs, le groupe est leader au Zimbabwe dans ce secteur. La compagnie possède plusieurs marques de bière et deux de boissons non-alcoolisées. Delta a encore une très grande marge de progression, la bière industrielle ne représentant que 64% de la consommation (les 46% restants concernent la bière traditionnelle).

«Les marchés informels commercialisant de la bière traditionnelle étaient très importants dans les zones agricoles et minières […] mais l’effondrement de l’agriculture commerciale combiné au déclin de l’activité dans les mines a provoqué la quasi-disparition de cette économie. Nous espérons que certains de ces marchés se sont reconvertis dans la vente de bière industrielle».

Pour Renaissance, la récente amélioration de la situation économique du pays va permettre d’augmenter la consommation de bière.  

Et le succès de la boisson dépasse les frontières du Zimbabwe: le groupe néerlandais Heineken vient en effet de s’installer en Ethiopie, et au Soudan du Sud, on fabrique de la bière à partir du manioc.

Lu sur How We Made It In Africa