mis à jour le

Le temps a réparé une partie du ciel malien

Investiture historique d’un président malien en présence des seuls Maliens et des hôtes vivant parmi eux. Et surtout en présence d’un  ancien chef d’Etat, Moussa TRAORE, dont la présence à cette cérémonie est révélatrice de l’état d’esprit du peuple Malien.

 

Idrissa Diouf

Ce peuple est grand et a su le monter à la face du monde encore une fois. Le temps a permis au peuple malien de digérer ses colères et douleurs et de ne plus retenir que ce qui vaut de l’être  à savoir aller à l’essentiel. Le Président Moussa TRAORE a fait preuve de courage en venant à l’investiture ou il aurait pu essuyer des sifflets et autres quolibets. Là, le peuple a démontré sa grandeur et lui a rendu sa monnaie en l’ovationnant. Alors merci Monsieur le Président Moussa TRAORE, le Mali compte désormais avec vous. Une nouvelle page s’ouvre et qui augure de lendemains prometteurs en matière de réconciliation nationale.

 

Dans les différentes interventions qui ont été entendues, il est ressorti la nécessité de se réconcilier et de marcher  la main dans la main vers un avenir dégagé. Pour ce faire, il convient de fédérer les énergies de tous ceux qui aspirent à un développement  harmonieux du pays afin de reconstruire le Mali de nos rêves qui devra faire la place à tous ses enfants pour apporter leurs prières à l’édifice national. Citoyens civils comme militaires.

 

Cependant, il est impérieux de faire beaucoup attention  aux mauvaises graines du système ATT qui ont profité de façon illicite des richesses du pays et qui tentent de se maintenir à leurs postes ou atterrir à d’autres stations. Ces gens là s’agitent beaucoup en ce moment et investissent les plateaux de télévision et les studios de radios. Avec l’argent volé au peuple, ils essayent de se faire peau neuve et de s’intégrer dans un nouveau Mali qui se doit pour exister de les rejeter. La vigilance commande au président IBK de faire beaucoup attention à ces malfaiteurs en cols blancs qui sont la calamité de notre économie.

 

IBK en homme avisé et d’expérience sait mieux que quiconque qu’on  ne fait pas du neuf avec du vieux.

La lutte contre la corruption et l’impunité doit commencer par là. Le Mali regorge de compétences qui ne demandent qu’à être sollicitées. A bon entendeur, salut.

 

En tout cas, nous serons toujours présents en tant que sentinelles de la démocratie pour nettoyer les écuries d’Augias. Et comme l’a dit le Procureur Général auprès de la cour suprême, nous n’avons plus le droit de voir venir les calamités du genre des événements de 2012 mais nous devons dresser des alertes et des barrages contre celles-ci. Il y va de notre survie. A bientôt

Idrissa DIOUF

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

temps

AFP

Présidentielle au Niger:

Présidentielle au Niger:

AFP

A l'orée d'un cycle électoral, les temps sont durs pour les pro-démocratie en Afrique de l'Ouest

A l'orée d'un cycle électoral, les temps sont durs pour les pro-démocratie en Afrique de l'Ouest

AFP

Maurice: le temps presse pour pomper le carburant du bateau échoué

Maurice: le temps presse pour pomper le carburant du bateau échoué

ciel

AFP

Dans la rue de Dakar, un musée

Dans la rue de Dakar, un musée

AFP

Libye: avec les combats qui s'éternisent, Tripoli transformée en décharge

Libye: avec les combats qui s'éternisent, Tripoli transformée en décharge

AFP

Dans le ciel libyen, bataille entre drones turcs et émiratis

Dans le ciel libyen, bataille entre drones turcs et émiratis