mis à jour le

Président IBK : Ça commence mal

C'est au moment de monter sur la plus haute marche du podium que le vainqueur de la course au palais de Koulouba commet la faute. Par omission et par parole. D'abord le péché par omission. Dans son discours de prestation de serment, Ibrahim Boubacar Keita, comme il fallait s'y attendre, a déroulé les principales priorités qui vont marquer son quinquennat à venir. Réconciliation nationale, préservation de l'intégrité territoriale et encrage des valeurs républicaines seront au c½ur du programme de gouvernement à venir. Un choix dicté par l'état dans lequel se trouve actuellement le pays, éprouvé notamment ces dix-huit derniers mois par l'effritement de l'unité nationale et la guerre contre les mouvements indépendantistes au Nord.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

président

AFP

Le président somalien appelle l'ONU

Le président somalien appelle l'ONU

AFP

Burkina: le président de l'Assemblée Salifou Diallo

Burkina: le président de l'Assemblée Salifou Diallo

AFP

Nigeria: le président Buhari de retour après 2 mois d'absence

Nigeria: le président Buhari de retour après 2 mois d'absence

IBK

Liberté publique

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

Le Mali se dirige t-il vers une «IBKcratie»?

Mali

Et si, finalement, c'est ATT qui avait raison?

Et si, finalement, c'est ATT qui avait raison?

Mali

Kidal aux mains des rebelles

Kidal aux mains des rebelles