mis à jour le

Formation professionnelle<br>Le public choyé, le privé écrasé

Points: 
La conjoncture politique bloque la stratégie 2020
Le privé tourne à 50% de ses capacités
300 établissements ont fermé en raison de difficultés financières

Les opérateurs privés de la formation professionnelle sont dans l’impasse. En attendant le lancement de la stratégie 2020, beaucoup ont du mal à maintenir leur activité. Ils dénoncent notamment la «concurrence déloyale» de l’OFPPT, principal opérateur public, ainsi que le manque de coordination sur les formations à lancer. Résultat des courses, une offre en décalage avec les besoins du marché de l’emploi.

Légende Image: 

Abdesslam Benahra, président de la Fédération marocaine de l’enseignement professionnel privé (FMEP): «Des investissements colossaux sont consentis par l’Etat pour ouvrir de nouveaux établissements, alors que le secteur privé n’utilise que 50% de sa capacité en places pédagogiques»

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

formation

AFP

Mali: formation d'une "coalition pour l'alternance"

Mali: formation d'une "coalition pour l'alternance"

AFP

Des start-up misent sur le numérique pour améliorer la formation en Afrique

Des start-up misent sur le numérique pour améliorer la formation en Afrique

AFP

Libye: une force régulière en formation "pour en finir avec les milices"

Libye: une force régulière en formation "pour en finir avec les milices"

public

AFP

La biennale de Dakar: si loin, si proche du public

La biennale de Dakar: si loin, si proche du public

AFP

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"

AFP

Kenya: le gouvernement a perdu la trace de 400 millions de dollars d'argent public

Kenya: le gouvernement a perdu la trace de 400 millions de dollars d'argent public