mis à jour le

Agadir<br>Les constructions anarchiques prolifèrent dans le rural

Points: 
Plusieurs sites touristiques touchés dans l'arrière-pays
Des arganiers arrachés en pleine réserve de biosphère

DIFFICILE de mettre fin aux constructions anarchiques dans l’arrière-pays d’Agadir. Le phénomène se développe et rien ne l’arrête visiblement.
En effet, plusieurs sites touristiques ruraux sont touchés sans qu’élus ou institutionnels ne réagissent. Dans la vallée du Paradis, à Imouzzer Ida Ou Tanane, la nature et la beauté du site sont mises en péril et les déchets des constructions anarchiques jetés dans l’oued.

Légende Image: 

Dans la localité de Mesguina qui fait partie du pays d’accueil touristique d’Imouzzer, même la réserve de biosphère protégée par l’Unesco n’est pas épargnée par les constructions anarchiques

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources