mis à jour le

Les Frères musulmans égyptiens commencent les attentats

Mohamed Ibrahim , ministre égyptien de l’Intérieur a survécu jeudi 5 septembre à une tentative d’assassinat lors de l’explosion d’une bombe au passage son convoi dans la capitale égyptienne, mais 19 autres personnes ont été blessées, a rapporté l’agence de presse égyptienne MENA.
L’explosion s’est produite près du convoi du ministre à Nasr City dans le nord-est du Caire ce matin sur le chemin de sa maison vers le siège du ministère de l’Intérieur, a précisé l’agence, citant une source de sécurité.

Onze personnes ont été blessées dans l’explosion, dont six policiers, a révélé plus tôt à Xinhua le chef de l’autorité ambulancière de l’Egypte Mohamed Sultan.

L’agence MENA fait toutefois état de 19 blessés, dont dix policiers et une femme britannique.

Par ailleurs, toutes les victimes se trouvaient dans le véhicule des gardes de sécurité à la tête du convoi, d’après le reportage, et le dispositif explosif qui était installé sur la voie de Mosutafa el-Nahas a explosé par signal télécommandé.

Pourtant, la télévision d’Etati Nile TV a rapporté que la bombe a été lancée d’un immeuble.

M. Ibrahim a condamné l’explosion comme étant une tentative « lâche d’assassinat, » alors qu’il s’exprimait à la télévision d’Etat après l’incident.

Quatre véhicules du convoi ainsi que plusieurs voitures à proximité ont été endommagés. Toutes les rues ont été mises sous scellé dans la zone à la suite de l’attaque et le trafic sur la rue de Mosutafa el-Nahas où a eu lieu l’explosion, complètement bloqué. Des magasins proches ont aussi été endommagés.

Des investigations initiales ont révélé que 50 kg de TNT et autres substances chimiques ont été utilisés dans l’attaque.

Le gouvernement égyptien a annoncé quelques heures après l’explosion qu’il frapperait le terrorisme d’une « main de fer. »

« Le gouvernement frappera ceux qui jouent avec la sécurité de la nation d’une main de fer jusqu’à ce que la sécurité revienne à travers le pays », a indiqué le gouvernement dans une déclaration, condamnant l’assaut contre le convoi du ministre de l’Intérieur.

L’attaque ne freinera pas les efforts gouvernementaux pour combattre le terrorisme fermement et résolument, a-t-il souligné.

Le chef de l’armée Abdel-Fattah al-Sissi a pour sa part condamné la tentative d’assassinat, précisant que l’attaque n’influencerait pas le moral des forces de sécurité devant faire face aux éléments terroristes ou implémenter fermement toutes les procédures de sécurité.

Les forces armées travaillent avec la police et la soutiennent face aux hors-la-loi, a-t-il dit dans une déclaration parue sur le site officiel de l’armée.

Les conditions de sécurité en Egypte se sont dégradées suite à la destitution du président islamiste Mohamed Morsi, les attaques contre des postes de contrôle de sécurité, des églises et institutions gouvernementales survenant fréquemment, mais la tentative d’assassinat de hauts responsables dans la capitale est une première.

Vidéo pour l’histoire : Un supporter de Mohamed Morsi avait annoncé ce cercle infernal de la terreur .Ecoutez

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

musulmans

AFP

Décès de l'ancien leader des Frères musulmans Mehdi Akef

Décès de l'ancien leader des Frères musulmans Mehdi Akef

AFP

Ouganda: la justice accusée de faire des musulmans des "boucs émissaires"

Ouganda: la justice accusée de faire des musulmans des "boucs émissaires"

AFP

Migrants: le président ivoirien pour une mobilisation des pays musulmans

Migrants: le président ivoirien pour une mobilisation des pays musulmans

attentats

AFP

Somalie: les attentats les plus meurtriers depuis 2010

Somalie: les attentats les plus meurtriers depuis 2010

AFP

Nigeria: au moins 15 morts dans des attentats suicides

Nigeria: au moins 15 morts dans des attentats suicides

AFP

Nord-est du Nigeria: au moins 15 morts dans des attentats suicides

Nord-est du Nigeria: au moins 15 morts dans des attentats suicides

voiture

AFP

Immigration: une voiture force la frontière Maroc-Espagne

Immigration: une voiture force la frontière Maroc-Espagne

AFP

Somalie: au moins cinq morts dans un attentat

Somalie: au moins cinq morts dans un attentat

AFP

Somalie: six morts dans un attentat

Somalie: six morts dans un attentat