mis à jour le

LUTTE - Mohamed Aly, manager du chef de file de l’écurie Walo :

Lac de Guiers 2 n'écarte plus l'hypothèse de croiser Papa Sow. Après avoir décliné l'offre de Gaston Mbengue, le lutteur du Walo affirme être désormais prêt à affronter le «Puma de Fass». L'information est de son manager Mohamed Aly qui l'a convaincu de changer de position pour s'éviter une autre année blanche. Depuis son premier revers le 08 avril 2012 contre Eumeu Sène, Lac 2 est resté inactif.

Lac de Guiers 2 avait refusé d'affronter Papa Sow. Mais le lutteur du Walo a changé de discours. Les membres de son écurie n'écartent plus l'hypothèse d'en découdre avec le «Puma de Fass». «Lac 2 pourrait croiser Papa Sow. Le promoteur Gaston Mbengue est en train de démarcher ce combat. J'espère qu'avant la fin de la semaine nous allons trouver un accord», a informé au bout du fil hier Mohamed Aly, manager du lutteur. Et cela, après les nombreuses tentatives faites à l'endroit de Tapha Tine qu'il a battu lors du championnat de lutte avec frappe (Claf) en 2007, pour une revanche. Au finish, le manager du lutteur du Walo dit avoir convaincu Lac 2 de reconsidérer sa position afin de ne pas sombrer une nouvelle fois vers une année blanche. «J'ai pris la décision de le raisonner. Un lutteur doit toujours être actif. Il doit avoir un combat chaque année. Il a finalement accepté de se mesurer à Papa Sow», ajoute son manager. Un changement d'avis imposé aussi par un contexte où tous les autres potentiels adversaires du lutteur du Walo, à savoir Gris Bordeaux, Malick Niang, Eumeu Sène, Modou Lô ou encore Ama Baldé ont déjà décroché des combats. Alors que Bombardier, Balla Gaye 2 et Sa Thiès sont exclus de sa ligne de mire à cause des rapports fraternels qui le lie avec ces derniers.
Démarché une première fois par Gaston Mbengue pour croiser Serigne Dia «Bombardier», Papa Sow serait également honoré de l'affiche. A en croire le président de l'écurie de Fass, Abass Ndoye, son poulain est toujours dans la logique de faire face à Lac 2. «Le promoteur nous a proposé cette affiche il y a longtemps. Mais c'est le camp adverse qui avait décliné l'offre. S'il revient sur sa décision de nous croiser, nous sommes prêts à en découdre avec lui», promet Abass Ndoye.
En attendant que cela se concrétise, le staff de Lac 2 est déjà à pied d'½uvre pour son retour dans l'arène. Une feuille de route déclinée sous le terme de «Horizon 2016 : Lac 2 Roi des arènes» est élaboré dans ce sens, selon Azou Diop, attaché de presse du lutteur. «Lac de Guiers 2 était considéré comme l'un des futures Roi des arènes. Il a accusé beaucoup de retard. Yékini le citait parmi ses successeurs. On veut le booster pour qu'il soit Roi des arènes d'ici 2016. Il y a un plan de carrière bien défini avec des professionnels», a informé l'attaché de presse. A noter que la dernière victoire de Lac 2 remonte à 2009 face au retraité, Moustapha Guèye de Fass.

Le quotidien

lutte

AFP

Burkina: HRW dénonce des abus de l'armée dans la lutte antiterroriste

Burkina: HRW dénonce des abus de l'armée dans la lutte antiterroriste

AFP

RDC: au coeur de la lutte contre Ebola

RDC: au coeur de la lutte contre Ebola

AFP

RDC: la lutte contre la sorcellerie, remède

RDC: la lutte contre la sorcellerie, remède

Mohamed

AFP

En Egypte, tout le monde s'arrache l'image de Mohamed Salah

En Egypte, tout le monde s'arrache l'image de Mohamed Salah

AFP

Décès de l'islamologue tunisien Mohamed Talbi, "libre" penseur

Décès de l'islamologue tunisien Mohamed Talbi, "libre" penseur

AFP

Mohamed Abdullahi 'Farmajo', nouveau président de la Somalie

Mohamed Abdullahi 'Farmajo', nouveau président de la Somalie

chef

AFP

Ouganda: première comparution du chef du groupe rebelle musulman ADF

Ouganda: première comparution du chef du groupe rebelle musulman ADF

AFP

Le Mozambique rend un dernier hommage au chef de l'ex-rébellion décédé

Le Mozambique rend un dernier hommage au chef de l'ex-rébellion décédé

AFP

Au Mozambique, la Renamo sous pression après la mort de son chef Dhlakama

Au Mozambique, la Renamo sous pression après la mort de son chef Dhlakama