mis à jour le

SIDIKI KABA, PAPE ABDOULAYE SECK, MAIMOUNA NDOYE SECK, AMADOU BA, MAKHTAR CISSE, DIENE FARBA SARR Six têtes de l’Art chez Mimi

Ils sont ministres de la Justice, de l'Agriculture, de l'Energie, des Finances, du Budget et de la Promotion des investissements. Spécialistes des domaines dont ils ont désormais la charge de la tutelle. Des têtes de l'Art.

Sidiki Kaba, Pape Abdoulaye Seck, Maïmouna Ndoye Seck, Amadou Bâ, Makhtar Cissé et Diène Farba Sarr sont, avec Anta Sarr (Femme, Famille et Enfance) et Oumar Youm (Aménagement du territoire et Collectivités locales), les nouvelles têtes du troisième gouvernement sous Macky Sall. Respectivement, ils sont ministres de la Justice, de l'Agriculture, de l'Energie, des Finances, du Budget et de la Promotion des investissements. Selon certains observateurs, ces hommes et femme héritent de postes sur mesure. Taillés pour eux. Ils sont des «hommes du sérail». Le qualificatif est valorisant pour celui à qui on l'attribue, mais il ne garantit pas la réussite. Les exemples sont légion de professionnels réputés, qui ont échoué, lorsqu'on leur a confié la tutelle de leur domaine de spécialisation. Ces ratés n'ont ni découragé le nouveau Premier ministre dans sa volonté de retenter le coup avec des «cracks» ni noyé le concert d'a priori favorables consécutif à leur nomination. Rewmi vous présente ces têtes bien pleines appelées à prouver qu'elles sont également des têtes bien faites. Au service de l'émergence du Sénégal.

ME SIDIKI KABA (AVOCAT), MINISTRE DE LA JUSTICE

L'héritier


Premier africain président de la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (Fidh, 2001-2007). Champion de la défense des libertés (presse, femmes...) et de la lutte contre l'impunité. En tant que Garde des Sceaux, il hérite du brûlant dossier de la traque aux biens supposés mal acquis, de l'affaire Hissène Habré et des projets de réforme du Code pénal, du Code de procédure pénal, des prisons et de l'éducation surveillée. Son pedigree plaide pour lui. ''Me Sidiki Kaba est un éminent juriste, un éminent avocat, connu sur la scène nationale et internationale, un militant des droits humains. Je suis convaincue qu'il fera un excellent Garde des Sceaux'', s'est enflammée le Premier ministre Aminata Touré, lundi 2 septembre, lors de la publication de la liste de son gouvernement. Mais aussitôt sa nomination annoncée, les critiques ont fusé. D'aucuns pointent un conflit d'intérêts. Kaba ayant défendu Bibo Bourgi, impliqué dans la traque aux biens supposés mal acquis, et des victimes présumées de l'ancien président tchadien.

PAPE ABDOULAYE SECK (SPECIALISTE DES POLITIQUES AGRICOLES), MINISTRE DE L'AGRICULTURE

En jachère


Après les expériences plus ou moins ratées avec Benoît Sambou et Abdoulaye Baldé, successivement ministres de l'Agriculture de Macky Sall, voilà Pape Abdoulaye Seck. Actuel directeur général du Centre du riz pour l'Afrique (AfricaRice). Ancien directeur général de l'Institut sénégalais de recherches agricoles (Isra, 2000-2006). En tant que spécialiste en politiques et stratégies agricoles, Dr Seck apparait comme le médecin que l'actuel régime attendait, gardait en jachère, pour remettre d'aplomb l'agriculture sénégalaise, confrontée aux faibles rendements et à l'absence de débouchés, entre autres maux. Les spécialistes du secteur agricole fondent beaucoup d'espoir en la nouvelle recrue du Premier ministre Aminata Touré. Seck est convaincue qu'à l'horizon 2020, le Sénégal pourra, non seulement, assurer son autosuffisance en riz, mais aussi, devenir un exportateur de la denrée. Voilà qui donne l'eau à la bouche. «Il faut simplement mettre en ½uvre sur le terrain les innovations technologiques et appliquer rigoureusement les résultats de la recherche agricole», indique-t-il, sûr de sa prédiction.

MAIMOUNA NDOYE SECK (SPECIALISTE EN GESTION ET ECONOMIE DE L'ENERGIE), MINISTRE DE L'ÉNERGIE

Une lumière


Elle est ingénieure de conception en génie mécanique, mais elle n'a pas été recrutée par Aminata Touré pour se pencher sur des moteurs et la panoplie du mécano. Elle est attendue sur un terrain d'une autre complexité. Plus détonant par les temps qui courent. Elle est chargée de faire oublier aux Sénégalais le calvaire des coupures d'électricité et des ruptures de stocks d'hydrocarbures. Pour une titulaire d'un master en gestion et économie de l'énergie, formée à l'école polytechnique de Thiès, pas de souci. Maïmouna Ndoye Seck a le profil de l'emploi. D'autant qu'elle a été au c½ur du dispositif mis en place, du temps de l'ancien régime, pour trouver une solution à la crise de l'électricité. Elle était directrice de cabinet du ministère de l'Energie, sous Samuel Sarr. Et jusque-là, elle était à la tête de la Commission de régulation du secteur de l'électricité. Elle est chargée d'apporter sa lumière dans les foyers sénégalais.

AMADOU BA (EX-DG DES IMPOTS ET DOMAINES), MINISTRE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES

Bailleur


En tant que directeur général des Impôts et des Domaines, le nouveau ministre de l'Economie et des Finances était le plus grand pourvoyeur des caisses de l'Etat, avec une contribution à hauteur de 2/3 du Budget. Cette capacité à mobiliser les ressources financières pour financer le développement national a, sans doute, poussé le nouveau Premier ministre à enrôler Amadou Bâ dans son équipe. Aminata Touré espère certainement que le successeur d'Amadou Kane trouvera les moyens de mobiliser les fonds nécessaires pour le financement du programme du chef de l'Etat, Macky Sall. Au plan national, mais aussi, au plan international. Juste après sa nomination, Amadou Bâ a pris date : «Nous verrons avec toute l'équipe du ministère, parce que le ministère de l'Economie et des Finances, c'est une grande administration où il y a beaucoup de compétences. Donc, tout le monde va être mis à contribution, pour mettre en ½uvre, assez rapidement, la vision du président de la République. C'est-à-dire soulager les populations et être dans l'émergence». Sa formation et ses expériences professionnelles ne seront pas de trop en vue de l'atteinte des objectifs fixés. Le désormais ex-Dg des Impôts et des Domaines est sorti de l'Ecole nationale d'administration et de magistrature (Enam, actuelle Ecole national de l'administration, Ena) et de l'Ecole nationale des impôts de Clermont-Ferrand. Il a occupé les postes de chef du Centre des grandes entreprises de la Direction des impôts et de directeur des impôts, notamment. A son actif, le nouveau Code des Impôts, entré en vigueur en janvier 2013.

MAKHTAR CISSE (EX-DG DES DOUANES), MINISTRE DU BUDGET

Délégué


Quelques chiffres : depuis son arrivée à la direction des Douanes, en 2010, Makhtar Cissé, le nouveau ministre délégué auprès du ministre des Finances en charge du Budget, a fait rentrer 1400 milliards de francs Cfa dans les caisses de l'Etat. Pour sa première année à la tête du peloton des soldats de l'économie, il avait mobilisé 437,47 milliards, soit un dépassement de plus de 17 milliards par rapport à l'objectif initial (420,10). 2011, rebelote. Pour un objectif de 472,5 milliards, les Douanes ont ramassé 478,3 milliards de recettes. En 2012, il devait ramener 520,87 milliards, il a fait mieux de 13 milliards. C'est donc logique qu'il soit le titulaire du portefeuille du Budget qu'il savait alimenter, avec le désormais ex-directeur des Impôts devenu, lui, ministre des Finances. Les deux hommes, qui forment désormais un binôme, ont fait gagner au Sénégal, ces deux dernières années, un pactole de 3050 milliards. Ça promet !

DIENE FARBA SARR (SPECIALISTE EN GESTION DES ENTREPRISES), MINSITRE CHARGE DE LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS ET DES PARTENARIATS

Chef d'entreprises


Il détient un portefeuille flambant neuf. Le ministère en charge de la Promotion des investissements et des partenariats n'existait pas avant, dans l'architecture du gouvernement. C'est une nouveauté cosignée Aminata Touré-Macky Sall. «Ce réaménagement répond, entre autres, au souci de redonner à la promotion des investissements la place stratégique qui doit être la (sienne) dans nos politiques de développement», a argumenté le nouveau directeur de cabinet du chef de l'Etat, Abdou Aziz Tall, lors de la publication de la liste du gouvernement, lundi 2 septembre. C'était sous le regard approbateur du Premier ministre. Ce ministère est confié à Diène Farba Sarr, un fidèle de Macky Sall et ci-devant directeur général de l'Agence nationale chargée de la promotion de l'investissement et des grands travaux (Apix). Donc, un homme qui connait la musique. D'autant qu'il est un spécialiste en gestion des entreprises. Une tête de l'Art, à l'instar de Sidiki Kaba, Pape Abdoulaye Seck, Maïmouna Ndoye Seck, Amadou Bâ et Makhtar Cissé.

Cheikh Ibrahima FALL

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

pape

AFP

Kenya: le pape souhaite "un climat de dialogue constructif"

Kenya: le pape souhaite "un climat de dialogue constructif"

AFP

Somalie: le pape implore "la conversion des hommes violents"

Somalie: le pape implore "la conversion des hommes violents"

AFP

Le pape dénonce les attaques contre des chrétiens au Nigeria et en Centrafrique

Le pape dénonce les attaques contre des chrétiens au Nigeria et en Centrafrique

Mimi

Moussa Keita

Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll

Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll

Moussa Keita

Commission nationale sur la Réforme Foncière Me Doudou Ndoye gèle ses activités et accuse Mimi Touré

Commission nationale sur la Réforme Foncière Me Doudou Ndoye gèle ses activités et accuse Mimi Touré

Abdoulaye Cyprien DIEDOUM

L’équipe de Mimi Touré dans les starting-blocks Macky Sall donne le ton pour accélérer la cadence

L’équipe de Mimi Touré dans les starting-blocks Macky Sall donne le ton pour accélérer la cadence