mis à jour le

Sommet du G20 : sur fond de tension entre Washington et Moscou

Les chefs d’Etat et de gouvernement du G20 seront réunis à partir de ce jeudi 5 septembre dans l’après-midi à Saint-Petersbourg, en Russie. Ils entament un sommet de deux jours qui devrait être dominé par l’éventualité de frappes militaires occidentales contre la Syrie et la crise financière qui touche actuellement les pays émergents. Ce sommet se déroule sur fond de crise entre Moscou et Washington et les relations entre Barack Obama et Vladimir Poutine seront particulièrement surveillées.

La poignée de main qu’échangeront à l’ouverture du sommet les deux chefs d’Etat sur le perron du palais Constantin, près de Saint-Petersbourg, sera un premier indicateur de la température des échanges entre Barack Obama et Vladimir Poutine.

Pour le moment aucune rencontre en tête à tête n'est prévue entre les deux dirigeants. La partie russe n'a pas vraiment apprécié que Barack Obama ait annulé dans le courant de cet été, sa visite d'Etat prévue de longue date à Moscou, juste avant le sommet du G20 de Saint-Petersbourg. La décision avait été prise par Washington après l'octroi par la Russie de l'asile temporaire au fugitif américain Edward Snowden.

Les deux dirigeants devraient quand même trouver un moyen de se parler ne serait de que du dossier syrien, sur lequel les positions des deux capitales restent diamétralement opposées. C’est en tout cas le voeu de Vladimir poutine. Alors que Washington réfléchit à bombarder la Syrie, Moscou continue de s'opposer à toute opération militaire. Vladimir Poutine l'a redit mardi : « une intervention sans l'aval de l'ONU serait une agression ».

Mais la Syrie n'est en réalité qu'un élément de plus dans la longue liste des dossiers irritants entre Moscou et Washington. Et même si Vladimir Poutine qualifie son homologue américain de «très bon interlocuteur» qui «sait écouter», le c½ur n'y est pas vraiment.

Et la dernière initiative en date du président américain ne risque pas d'améliorer le climat. Barack Obama pourrait rencontrer ce jeudi ou demain des défenseurs des droits de l’homme en marge du sommet. Cela ne figure pas à son agenda officiel, mais plusieurs responsables d’ONG ont indiqué avoir reçu une invitation, parmi lesquels des représentants d’organisations de défense de la cause homosexuelle.

RFI

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

sommet

AFP

Soudan: le président el-Béchir n'assistera pas au sommet avec Trump

Soudan: le président el-Béchir n'assistera pas au sommet avec Trump

AFP

Le président soudanais invité au sommet avec Trump

Le président soudanais invité au sommet avec Trump

AFP

Le président soudanais ira au sommet arabe d'Amman

Le président soudanais ira au sommet arabe d'Amman

G20

AFP

Le G20 prêt

Le G20 prêt

AFP

Ebola: le G20 s'engage

Ebola: le G20 s'engage

AFP

Le G20 s'engage

Le G20 s'engage

tension

AFP

Bongo lance son "dialogue politique" sans Ping dans un Gabon sous tension

Bongo lance son "dialogue politique" sans Ping dans un Gabon sous tension

Politique

Burkina: un congrès tendu pour le parti au pouvoir

Burkina: un congrès tendu pour le parti au pouvoir

AFP

CAN: attention, haute tension dans le groupe C

CAN: attention, haute tension dans le groupe C