mis à jour le

Presidence de la République du Mali : Le nouveau président IBK a prêté serment ce matin

«La Cour suprême, reçoit le serment de Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République, lui donne acte de son serment, la cour suprême le renvoie dans l'exercice de ses fonctions de la République. La cour le déclare officiellement installé dans ses fonctions de président de la République, ordonne qu'il soit dressé un procès verbal et garder au greffe pour y recourir en cas de besoin... », Ces mots prononcé par le président de la cour suprême, Nouhoum Tapily consacre l'entrée en fonction du nouveau président Ibrahim Boubacar Keita.  

 

Le nouveau président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita (IBK), a prêté serment aujourd'hui, mercredi 4 septembre, lors d'une cérémonie solennelle devant la cours suprême du Mali. Conformément à la tradition Républicaine, l'entrée en fonction du nouveau chef de l'Etat, a débuté, en début de matinée, au palais de Koulouba, où il y a eu transfert des pouvoirs entre le président de la République par intérim sortant, Dioncounda Traoré, et le président entrant, Ibrahim Boubacar Keita.

 

 

La cérémonie d'investiture s'est ensuite poursuivie, au centre international des conférences où plusieurs invités de marque avaient fait le déplacement étaient. On notait la présence de les membres du gouvernement sortant et les candidats malheureux. A également fait le déplacement, l'ancien président de la République, le général Moussa Traoré. Un invité de marque dont la présence a été souligné par le Procureur général dans son réquisitoire. Un réquisitoire au cours duquel, le chef du parquet a rappelé l'histoire récente de notre pays et la crise qu'il vient de traverser. Le Procureur général a insisté sur les nombreux défis auxquels le nouveau président de la République doit s'attaquer pour redresser le pays. Le procureur général, a également déclaré que «l'élection de IBK, est la plus démocratique et la plus transparente dans notre pays ». Selon lui, suite à cette élection, les Maliens viennent de porter à la tête du pays, un homme qui doté d'un brillant parcourt et qui a aujourd'hui les moyens de répondre aux attentes exprimées par nos compatriotes. Il s'agit, dira, le procureur général, de préserver l'unité de notre peuple, l'indivisibilité de notre territoire, la dépolitisation de l'espace scolaire, d'assoire une justice véritablement libre ainsi que la construction «d'une armée suffisamment forte pour dissuader tous ceux qui peuvent nous agresser».

 

 

Le procureur de la République, avant de requérir à la cour d'accepter la prestation de serment du nouveau président, a demandé au président Keita, qu'il est désormais le président de tous les Maliens et non d'un parti politique ou d'un groupe. Aussi lui a-t-il invité, lors de son exercice, de se méfier des «rats des palais présidentiels », et de s'attaquer à la seule lutte qui vaille : le développement politique, économique et social de notre pays, à travers la création de plus d'emplois pour les jeunes, une attention plus soutenue pour les femmes, les personnes âgées et les personnes handicapées. Au bénéfice des propos presque élogieux du procureur de la République, le président de la cour suprême, Nouhoum Tapily dira : «la Cour suprême, reçoit le serment de Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République, lui donne acte de son serment, la cour suprême le renvoie dans l'exercice de ses fonctions de la République. La cour le déclare officiellement installé dans ses fonctions de président de la République, ordonne qu'il soit dressé un procès verbal et garder au greffe pour y recourir en cas de besoin... ».

 

 

Après la prestation de serment, suivie par la décoration du président nouvellement investi, celui-ci a prononcé son discours. Une allocution solennelle au cours de laquelle IBK a pris l'engagement de restaurer l'autorité de l'Etat sur toute l'étendue du territoire, de redonner force à la loi. «Nul n'est et ne sera au dessus de la loi », a-t-il déclaré avant préciser ses intentions en ce qui concerne  notamment la lutte contre la corruption et la préservation des deniers publics.

 

 

Après le centre international des conférences, le couple présidentiel a procédé au dépôt d'une gerbe de fleurs au niveau du monument de l'indépendance.

Papa Sow Maliweb.net

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

présidence

AFP

Nigeria: la présidence reconnait avoir plagié un discours d'Obama

Nigeria: la présidence reconnait avoir plagié un discours d'Obama

AFP

Présidence Fifa: Infantino espère obtenir le soutien d'une majorité de pays africains

Présidence Fifa: Infantino espère obtenir le soutien d'une majorité de pays africains

AFP

Présidence Fifa: l'Afrique soutient Cheikh Salman, désormais grand favori

Présidence Fifa: l'Afrique soutient Cheikh Salman, désormais grand favori

république

AFP

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

AFP

Air cocaïne: l'Egypte extrade le Français Naudin vers la République dominicaine

Air cocaïne: l'Egypte extrade le Français Naudin vers la République dominicaine

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'