mis à jour le

Le CLA dénonce une rentrée scolaire catastrophique

Le Conseil des lycées d'Algérie (CLA), réuni le 31 août dernier, dénonce les conditions dans lesquelles sera entamée la rentrée scolaire prévue la semaine prochaine. Ce syndicat, récemment agréé, rappelle encore l'accumulation des problèmes liés à la réforme du système éducatif, dans une déclaration rendue publique hier. «Sur le plan pédagogique, la surcharge des classes, des emplois du temps, du programme scolaire et le manque de postes budgétaires auxquels seront confrontés les enseignants maintiendront le phénomène de la violence dans le milieu scolaire, la triche dans les examens, la corruption dans les inscriptions et l'évaluation des élèves», tranche le communiqué parvenu à notre rédaction. Sur le plan socioprofessionnel, ce sont les revendications relatives à la revalorisation des salaires, la révision du statut particulier, la retraite après 25 ans de service pas encore satisfaites, qui sont mises en avant. «L'opacité qui entoure la gestion des ½uvres sociales caractérisée par l'absence de la transparence et le clientélisme dans l'octroi des différentes aides» est également montrée du doigt. Le CLA dénonce aussi «la dominance de la gestion administrative sur la gestion pédagogique, la gestion des flux des élèves au détriment de la connaissance et du savoir et la restriction des dépenses publiques pour le maintien de l'équilibre budgétaire au détriment des besoins du secteur». Comme il interpelle les pouvoirs publics pour «intervenir dans l'immédiat pour la création de 30 000 nouveaux postes budgétaires, la réception des infrastructures scolaires qui accuse un retard, l'entame d'un véritable débat pour la refonte du système éducatif et l'organisation d'une bipartite entre le gouvernement et les syndicats de la Fonction publique pour des négociations sincères autour de la grille du salaire, le statut général de la Fonction publique et l'amélioration du service public». Le CLA appelle également les 300 000 travailleurs du secteur de l'éducation à se mobiliser pour l'entame des actions nécessaires pour la satisfaction de leurs revendications et dénonce l'exclusion du syndicat par la tutelle lors des différentes rencontres qu'elle organise.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

rentrée

AFP

Swaziland: rentrée scolaire exclusivement  chrétienne

Swaziland: rentrée scolaire exclusivement chrétienne

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire

AFP

Gabon: la rentrée scolaire prise en otage par les tensions post-électorales

Gabon: la rentrée scolaire prise en otage par les tensions post-électorales